source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=826 -



Contraception et endométriose (Contraception : Questions/Réponses 86)

3 octobre 2006


Pour plus d’informations sur Préservatifs, pilules, DIU, implant et contraception d’urgence, CLIQUER ICI


Lire toutes les questions réponses sur la contraception


Lire les questions/réponses précédentes


Poser une question : martin_winckler@yahoo.fr (en étant indulgent pour le délai de réponse...)



Les sujets abordés cette semaine :
- Contraception et endométriose
- A quoi sert l’argent du NT380 ?
- Changer de pilule est-il dangereux ?
- Follicules ovariens
- Pilule pour une adolescente
- Fatigue due au DIU
- IVG et anonymat

- Contraception et endométriose

Quelle est la pilule (oestro-progestative) la plus adaptée en cas d’endométriose (dosage, type de progestatif, variation de dosage) ? Je ne supporte pas les progestatifs seuls (type Lutéran). Je ne supporte pas de ne pas avoir de règles (donc pas de pilule en continu sur 28 jours). Il s’agit plus d’une "contraception anti-douleur" que d’une contraception "anti-bébé" car c’est le seul moyen pour moi de continuer à avoir une vie sociale normale lorsque j’ai mes règles.
J.

Il n’y a pas de pilule "spéciale" pour l’endométriose. Et il est très difficile de vous empêcher de souffrir en vous laissant des règles.
L’endométriose, c’est la présence d’endomètre (de tissu tapissant l’intérieur de l’utérus) ailleurs que dans l’utérus. Au moment les règles, l’endomètre se détache. Quand il se détache dans l’utérus, il s’évacue normalement. Mais quand il se détache ans des zones d’endométriose, où il n’y a pas d’orifice pour éliminer le sang, la pression (autour des ovaires, par exemple) provoque la douleur.

Les estrogènes accentuent le développement de l’endomètre. Les progestatifs, en revanche, le font s’amincir. Une pilule estro-progestative comme l’Adepal ou le Miniphase, qui contient un progestatif qui compense l’effet estrogénique pourrait, progressivement, amincir l’endomètre, mais vous comprenez bien qu’il n’est pas possible de vous soulager si vous arrêtez votre pilule toutes les 3 semaines : vos zones d’endométriose saigneront, et vous aurez mal. Vous me dites que vous ne supportez pas de ne pas avoir de règles. Mais si vous prenez la pilule, vous n’aurez pas de cycle, et les saignements seront artificiels ce ne seront pas des règles.

Il y a un argument, à mon avis, qui pourrait vous inciter à choisir de vous traiter : c’est que si vous laissez les règles se produire, les saignements successifs ne seront pas seulement douloureux, ils risquent aussi (s’ils se produisent dans les trompes et les abîment, par exemple) de vous empêcher, plus tard, de mener des grossesses normales à terme. En vous traitant et en prenant une contraception (par exemple de l’Adepal ou du Miniphase) en continu, vous ne cesserez pas seulement d’avoir mal, vous protègerez votre fécondité. Ce n’est peut-être pas un élément déterminant pour vous (je ne vous connais pas) et je ne veux absolument pas être terroriste à ce sujet, mais il me semble que je devais vous le dire.


- A quoi sert l’argent du NT380 ?

Je suis une utilisatrice du nouveau NT 380 sorti depuis peu et n’ayant pas trouvé la réponse à ma question sur votre site, je me permets de vous écrire. Je me demandais quel était le rôle de l’argent sur ce DIU... A-t-il un effet contraceptif ?
L.

En fait, le NT 380 est la copie conforme (le générique) du Nova T 380, qui a remplacé le Nova T 200, beaucoup moins efficace.
C’est la surface de cuivre (+ de 360 mm²) qui assure la contraception. L’argent n’a aucune action contraceptive...
Il sert peut-être tout simplement... à augmenter le prix du DIU. (Mais je suis peut-être mauvaise langue). En tout cas, vous avez un DIU efficace, et c’est l’essentiel.


- Changer de pilule est-il dangereux ?

J’ai 16 ans, je prends une pilule minidosée, Trinordiol, depuis le mois de février 2006.
La semaine dernière je suis partie en vacance en oubliant ma plaquette, sachant que je devais la commencer dans deux jours. Ma soeur, avec qui j’étais partie, m’a proposé de me donner une de ses plaquettes qui, elles, sont dosées normalement...
J’ai accepté, hasardeusement et je me demande si j’ai fait le bon choix. Est-ce dangereux ?
Dois-je l’arrêter de suite et attendre mes prochaines règles pour recommencer ma pilule minidosée ?
F.

Dangereux,non, ça ne l’est pas. C’est moins risqué que rester sans contraception !!! (De quelle pilule s’agit-il ?)
Quelle que soit la pilule, vous pouvez parfaitement la prendre à la place de Trinordiol pendant un mois et reprendre votre pilule habituelle ensuite. Les effets secondaires que vous pourriez avoir (seins un peu gonflés, "spotting" = saignements pendant la prise) ne sont pas dangereux, ils disparaissent à la fin de la plaquette et ils ne compromettent pas la contraception.
Un conseil : ayez toujours l’ordonnance de votre pilule sur vous (avec votre carte d’identité, par exemple). Comme ça, si vous oubliez de nouveau votre plaquette, vous pourrez aller en chercher une autre à la pharmacie.


- Follicules ovariens

Je suis inquiète c’est pourquoi je viens à vous. Il y a 7 mois je me suis fait poser un DIU au cuivre (UT 380 short), tout se passe très bien. Mais j’ai des maux de ventre pendant mes règles (et j’en ai toujours eu même sous pilule), alors ma gynéco a eu peur que je rejette mon DIU. Elle m’a prescrit une échographie qui a décelé des ovaires multi folliculaires. L’échographe m’a dit que ce n’était pas grave et c’est tout. (Mon échographie a eu lieu le 12ème jour de mon cycle et je pense avoir ovulé au 16ème jour).

Cependant je suis allée sur internet pour trouver plus d’informations et je trouve tout et son contraire. C’est à dire une version me dit que lorsque je voudrai des enfants je devrai sûrement avoir recours à un traitement de stimulation ovarienne (ce qui m’inquiète fortement), et l’autre version qui me dit que les follicules démontrent une grande fertilité.
Alors qu’en est-il ?
D.

Des follicules sur les ovaires, il y en a toujours quand la femme est fertile. Ce sont les kystes ovariens qui pourraient compromettre la fertilité. Or, il n’est pas question de kystes dans votre compte-rendu d’échographie, n’est-ce pas ? Et ce n’est pas ça qui provoque les douleurs au moment des règles, mais les contractions utérines. Prenez de l’ibuprofène (2 comprimés à 100 mg) trois fois par jour les deux premiers jours de vos règles, cela vous évitera d’avoir mal. Mais il n’y a rien d’inquiétant à cette échographie.


- Pilule pour une adolescente

Je suis médecin endocrinologue à Paris. Quelle est la meilleure pilule en première intention pour une jeune fille de 15 ans et demi qui a des cycles à peu près réguliers, un peu d’acné sur le front et qui a ses règles depuis l’age de11,5 ans et qui semble avoir terminé sa croissance ?
Celles dosées à 20 gamma ne bloquent pas l’ovulation mais de 15 a 45 ans est-ce possible d’envisager une prise pendant 30 ans : je suis de plus en plus horrifiée par cette chimie procarcinogène que nous devons prescrire sous prétexte qu’il n’y a pas d’autre moyen d’éviter la catastrophe d’une grossesse à cet âge.
B.

Si cette jeune fille a peu d’acné, donnez lui une pilule à 30 µ (type Cycléane 30 ou Varnoline ou Mercilon). Si elle a des effets secondaires (tension des seins par exemple), passez à une 20 (Cycléane 20) µ en lui disant d’arrêter seulement 4 jours (au lieu de 7) entre deux plaquettes, ce qui évitera les échappement ovulatoires. Les pilules à 15 µ (Minesse, Mélodia) sont conçues sur ce principe (24 cp, 4 placebos) et bloquent très bien l’ovulation.

Pour le reste, je crois que si la pilule était procarcinogène, depuis 50 ans qu’elle existe, on l’aurait vu... or, justement, les études de cohorte montrent qu’elle a plutôt tendance à protéger contre certains cancers (ovaire, endomètre) et n’augmente pas le risque de cancer du sein si on cesse de prendre des estrogènes à 35 ans (ce qui est le cas de beaucoup de femmes, qui optent pour le DIU après leurs grossesses). Si vous voulez des références bibliographiques sur le sujet, je vous les indiquerai volontiers.

Aujourd’hui, lorsque je prescris une pilule à une adolescente, je lui décris d’emblée les autres méthodes. Je le fais aussi pour les femmes qui prennent une pilule depuis plusieurs années et n’ont pas encore l’intention d’être enceintes. Le nombre de femmes qui au bout de 8 à 10 ans de pilule préfèrent une méthode permanente non contraignante (implant progestatif, DIU) est de plus en plus important, ce qui réduit d’autant la prise d’estrogènes au long cours.

Votre crainte pour la santé de vos patientes est juste et louable, mais croyez moi, j’ai passé 20 ans dans un centre d’IVG et la maternité attenante, et les grossesses non désirées sont infiniment plus nombreuses que les cancers du sein...


- Fatigue due au DIU

J’ai un DIU Nova T depuis maintenant 1 an, mes règles durent 10 jours avec 2 jours très abondantes, je suis toujours très fatiguée, jambes lourdes, douleurs au bas du ventre, gonflement très important pendant les règles, quelques saignement des fois.
Ma question est si cette fatigue générale peut être due au DIU ? Depuis la pose je tombe souvent malade (rhume), je prends pourtant des vitamines mais aucun résultat ?
L.

Il faudrait que votre médecin vous prescrive une prise de sang pour savoir si vous n’avez pas perdu beaucoup de fer dans vos règles abondantes. Une perte de fer peut entraîner une anémie, et une anémie ça fatigue.
Pour éviter que vos règles durent trop longtemps, prenez de l’ibuprofène (2 comprimés à 200 mg trois fois par jour) les 4 premiers jours des règles.


- IVG et anonymat

Pour information très urgente, existe t-il un moyen d’avorter sans que les parents ne soient mis au courant ?
H.

Une jeune femme mineure peut avorter sans que ses parents soient au courant, dans tous les centres d’IVG hospitaliers. Il suffit qu’elle soit accompagnée par une personne adulte (âgée de 18 ans au moins) qui se porte garant d’elle. Et les parents n’ont pas à être mis au courant. Adressez vous au centre d’IVG de l’hôpital le plus proche de chez vous et demandez à parler à la conseillère.




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=826 -