source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=814 -



Taille de DIU et taille de l’utérus (Contraception : Questions/Réponses 82)

12 août 2006


Pour plus d’informations sur Préservatifs, pilules, DIU, implant et contraception d’urgence, CLIQUER ICI


Lire toutes les questions réponses sur la contraception


Lire les questions/réponses précédentes


Poser une question (en étant indulgent pour le délai de réponse...)




Les sujets abordés cette semaine :

- Taille de DIU et taille de l’utérus
- Adépal après 40 ans
- Pilule du lendemain
- Que faire quand un patch se décolle ?
- Nouveau DIU NT 380
- Comment retirer un implant ?
- Durée d’efficacité du Nova T


- Taille de DIU et taille de l’utérus

Mon gynéco m’a dit hier qu’il ne voyait absolument aucun inconvénient à me poser un DIU comme le UT380 short, mais après écho interne pour regarder mon utérus, m’a dit qu’il faisait 15,7 mm de large, et le UT380 short faisant 18 mm de large, cela pouvait poser problème lors de mouvements ou même de rapports (les branches du DIU risquaient de s’enfoncer dans les parois de l’utérus et créer des petits saignements)...
Je pars m’installer en Ecosse en septembre, savez-vous s’il existe des DIU encore plus petits en vente là-bas ?
A.

Je pense qu’il n’y a aucun problème, et ce, pour deux raisons :

1° la mesure de l’utérus à un moment donné est approximative, un utérus, ça se contracte et ça se relâche sur plus de 3 mm d’amplitude au cours du cycle...

2° le UT 380 est souple, et ses branches sont faites pour se rapprocher et s’écarter, précisément pour s’adapter à la forme de l’utérus. Il a la même forme (et la même taille) que le Nova T, qui est le plus utilisé en France malgré sa relative inefficacité et ça ne pose pas de problème de saignements..

3° Le DIU qui fait le plus saigner (dans mon expérience) est le MLCU375, qui a une forme arrondie et des "spicules" tout autour, susceptibles d’irriter la paroi utérine...

Alors je pense qu’il n’y a aucun inconvénient à ce que vous vous fassiez poser un UT380. Pour ma part, j’en ai posé à des femmes qui mesuraient 1,50 et avaient moins de 18 ans et qui l’ont très bien toléré malgré la toute petite taille de leur utérus.

Si jamais il posait problème, l’alternative est le Gynefix, qui est constitué d’un simple fil portant des manchons de cuivre et qu’on pose couramment au Royaume-Uni ou en Belgique, mais qui n’est malheureusement pas distribué en France parce que l’immense majorité des gynécologues français, ces défenseurs de la femme, n’ont jamais voulu apprendre à les poser - et donc, à les prescrire.


- Adépal après 40 ans

Depuis plusieurs années j’ai pris la pilule Adepal. J’ai aujourd’hui 41 ans. Mon gynécologue a décidé que je devais prendre une pilule moins dosée et m’a prescrit Trinordiol. Au bout d’un mois je l’ai arrêtée, je trouvais qu’elle me donnait des ballonnements. Je suis allée voir mon généraliste qui m’a prescrit Triella.
Or depuis 3 mois que je prends Triella j’ai pris 2 kilos et surtout de la poitrine. J’ai téléphoné à un gynéco qui m’a dit que c’était normal, et que je poursuive, mais Adepal ne me faisait pas grossir.
Il me reste une boîte d’
Adepal avec une date de péremption à juillet 2006.

Ma question est : est ce que je peux sur le cycle suivant remplacer Triella par Adepal  ? Est ce qu’Adepal sera efficace étant donné sa date de péremption ?
F.

En fait, de deux choses l’une :

- ou bien vous fumez et toutes les pilules contenant des estrogènes sont formellement déconseillées (risque de phlébite et d’embolie pulmonaire) après 35 ans chez les femmes qui fument,

- ou bien vous ne fumez pas et vous n’avez aucun facteur de risque particulier (obésité, diabète, hypertension) en dehors de votre âge et alors vous pouvez parfaitement reprendre Adépal et la prendre jusqu’à 50 ans. Si l’âge était la seule raison de vous faire changer de pilule, c’était une mauvaise raison.

La date de péremption est toute relative : les comprimés ne s’abîment pas quand ils sont gardés au sec et à l’abri d’une chaleur importante. Donc, oui, vous pouvez prendre la plaquette qui vous reste.


- Pilule du lendemain

Malgré la pilule du lendemain prise en temps et en heure, je suis quand même tombée enceinte. Peut-il y avoir des risques ou des malformations pour le bébé pendant ou après la grossesse ?
F.

Non, il n’y a pas de risque. L’hormone de la pilule du lendemain a essentiellement pour but de repousser l’ovulation pour empêcher la conception. Mais quand celle-ci a lieu (rarement, mais ça arrive), dans les 5 à 6 jours, l’hormone a déjà été éliminée depuis plusieurs jours.
Donc, ne vous faites pas de souci.


- Que faire quand un patch se décolle ?

J’utilise un patch contraceptif Evra. J’ai dû prendre en urgence un comprimé de Norlevo, car je me suis aperçue que mon patch était en partie décollé. J’ai aussi collé un nouveau patch. Question : Dois-je décoller le patch ou continuer normalement ?
A.

Quand un patch est en partie décollé, on peut :

- soit le fixer avec un sparadrap pour le temps qu’il lui reste à être en place (s’il ne s’est pas décollé à plus de 50 % depuis plus d’une journée)

- soit l’enlever et en mettre un autre (et le garder 7 jours, bien sûr)

De plus, s’il s’agit du deuxième ou troisième patch de la boîte, le fait qu’il se soit décollé en partie n’a pas grande importance : votre ovulation est endormie durablement au bout de la première semaine de patch, et il faut rester plusieurs jours sans patch pour courir le risque que l’ovulation ne reprenne (et qu’une grossesse soit possible). La prise de Norlevo est donc alors superflue s’il se décolle en partie (et peu de temps) au cours de la 2e ou 3e semaine.

En tout cas, il n’est pas nécessaire (et plutôt déconseillé) d’en coller deux à la fois : vous risquez d’augmenter (ou de faire apparaître) des effets indésirables.


- Nouveau DIU NT 380

Je vous écris car je fais partie des patientes dont la gynécologue a prescrit un DIU Nova T 200. Stérilet que j’ai refusé. A la place, ma gynécologue m’a prescrit un NT380 du labo CDD. Stérilet que je n’ai pas retrouvé parmi ceux que vous conseillez.
Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet ?
A.

Oui, il vient juste de sortir (il faut que je mette mon site à jour). C’est la copie du Nova T 380, le DIU qui a remplacé le Nova T 200 partout dans le monde. Vous pouvez donc l’utiliser sans crainte. C’est un DIU aussi fiable que le UT 380.


- Comment retirer un implant ?

J’ai deux implants (le premier posé il y a 7 ans et l’autre il y a 1 an et demi) et je voudrais les retirer car je voudrais tomber enceinte. Deux médecins ne les sentent pas dans mon bras. J’ai fait une échographie et le médecin n’a rien vu (mais il n’était pas doué). Un autre médecin me dit que je dois faire un scanner ou une résonance magnétique pour les trouver.
Est-ce vrai qu’on les verra avec ces 2 examens ?
S.

Je suis très étonné qu’on ne voie aucun de vos implants ! Effectivement, ce doit être dû à l’absence d’expérience des échographistes. Donc, la première chose que je ferais, c’est de contacter le service hospitalier de gynécologie dans l’hôpital le plus proche et de demander qui, là-bas, repère et enlève les implants "non vus". C’est ce praticien là qui vous les enlèvera. Au pire, faites enlever seulement le plus récent : l’autre ne vous empêchera pas d’être enceinte ; vous le portez depuis 7 ans, il n’y a pas de risque à le laisser en place.


- Durée d’efficacité du Nova T

J’ai bien lu vos commentaires sur la durée de vie supérieure des stérilets au cuivre 350 vs 200. Néanmoins je me pose la question suivante : si le stérilet NovaT à 200 diffuse moins / génère une réaction inflammatoire légèrement inférieure à celle du 350, et néanmoins contraceptive, je préfère largement celui là, et changer tous les 3 ans. En effet mon gynéco est un chirurgien hors pair, aux gestes très surs, et le risque d’infection dû à une mauvaise manipulation de sa part pendant la pose me semble nul. Mon raisonnement est-il correct ?
A.

En fait, les DIU ne provoquent pas d’inflammation de l’utérus (cette notion, qui date des années 70, a été contredite par toutes les observations depuis). Ils diffusent du cuivre, c’est le cuivre qui est contraceptif, et c’est la surface du cuivre qui conditionne l’efficacité. A mes yeux, il n’est pas éthique d’imposer une méthode moins efficace que d’autres quand leur tolérance est la même. C’est pourquoi je milite pour que les femmes connaissent les différences entre les DIU.

Le fait de choisir de garder le Nova T vous appartient... si vous acceptez de courir un risque de grossesse 10 fois supérieur à celui des DIU de référence ((6% d’échec contre 0,5...)... risque qui augmente avec le temps mais sans qu’on puisse dire "avant 3 ans c’est sûr, après 3 ans, ça n’ira plus". Le corps humain n’est pas une horloge ou une machine. J’ai vu beaucoup d’échec de Nova T avant un an d’utilisation. Mais lorsque une femme porteuse d’un Nova T me dit "maintenant, je suis renseignée, mais je veux le garder", je trouve ça parfaitement respectable.

Autre notion importante : moins on touche à un DIU, mieux c’est, car en dehors des femmes exposées aux MST par le multi-partenariat, le seul moment où on est susceptible d’introduire une infection dans l’utérus, c’est à la pose d’un DIU. Donc, plus les poses sont espacées, mieux c’est.

Si votre gynéco est très doux et très compétent, il ne verra aucun inconvénient à vous poser un DIU plus efficace au bout de 2 ou 3 ans de Nova T, au moment où vous le voudrez. Le NT 380 du lab. CCD est la copie conforme du Nova T 380, qui a remplacé le Nova T 200 dans tous les autres pays du monde. C’est le choix logique, car il se pose de la même manière et devrait en toute bonne logique être aussi bien toléré par vous. Et vous pourrez le garder 5 ans.




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=814 -