source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=523 -



"Filles Distilbène" : allez, Douste ! Sors ton stylo !
une signature qui se fait attendre...

10 mars 2005

Cela fait presque 60 ans que le Distilbène empoisonne des vies !

Jusqu’à l’année dernière l’Etat Français a fermé les yeux sur les femmes qui ont été soumises in utéro à ce médicament, et qui aujourd’hui souffrent de sa prescription inconsidérée dans notre pays, pendant encore 7 ans après avoir été interdit au Canada, aux Etats-Unis au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves.



En novembre dernier, pour la première fois, un acte concret a été posé : le vote par les parlementaires, malgré les réticences de Mr Douste-Blazy, de l’article 32 de la loi relative au financement de la Sécurité Sociale en 2005 (paru au JO le 21/12/2004). Voilà presque quatre mois que cet amendement a été voté, presque trois mois que l’article de loi est paru au Journal Officiel et le décret d’application n’est toujours pas paru !

Pour les femmes concernées il y a urgence car depuis le vote de cet article de loi, l’une d’elle a accouché d’une petite fille à 26 semaines de grossesse, une autre a souffert de sa huitième fausse couche sur son lieu de travail, une autre encore a perdu son bébé à six mois et demi de grossesse (et il ne s’agit que des exemples les plus frappants) et certaines, pour attendre sagement allongées que leur bébé naisse le plus tard possible, doivent choisir de perdre la moitié de leur salaire.

Les « filles distilbène » font circuler actuellement une pétition adressée au Président de la République. Et elles souhaitent recueillir le soutien de tous leurs concitoyens.

Cliquez ici pour de plus amples informations et pour avoir accès au texte de la pétition

De leur côté, les journalistes intéressés peuvent joindre :

- pour le Sud de la France : Nathalie RUFFAT-WESTLING au 06 03 45 24 38

ou au 04 90 06 28 31 ou par mail : lescuisinesdegarance@wanadoo.fr

- pour le Nord de la France : Myriam VICTOR au 06 16 14 30 37

ou au 01 69 07 13 69 ou par mail : mdoche@free.fr

P.S.

Lire un article de ce site consacré au Distilbène




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=523 -