source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=276 -



Dépendance
Pour Le Lay, TF1 prépare nos cerveaux à boire du Coca... !
Une vraie profession de foi...

11 juillet 2004

Pour Patrick Le Lay, son PDG, interrogé parmi d’autres patrons dans Les dirigeants face au changement (Editions du Huitième jour) TF1 nettoie les cerveaux pour les préparer à la pub... (et donc, aussi, aux discours de propagande politique, y’a pas de raison !)



Une dépêche AFP du 9 juillet 04, reprise notamment par Libération (10-11/07/04) et par le site Acrimed nous apprend que Patrick Le Lay déclare, sans rire, dans l’ouvrage en question :

" Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective"business", soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit (...).

Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (...).

Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. "

C’est bien sur ces bases que TF1 peut se permettre de castrer les scénaristes français, de censurer les séries télévisées ou, entre autres, de réécrire l’histoire du nazisme.

Dans le même ordre d’idée, son directeur d’antenne, Laurent Fonnet, en charge de la programmation et de la diffusion, peut en toute quiétude déclarer : (dans La programmation d’une chaîne de télévision (Dixit, 2003), ouvrage destiné aux étudiants du DESS de communication audiovisuelle...)
L’art de la programmation ne consiste pas à diffuser la meilleure offre de programme, mais la moins mauvaise. Il est inutile d’augmenter les coûts pour proposer un programme meilleur que celui qu’on diffuse si vous avez déjà la meilleur audience. La télévision est surtout une technique et rarement un art.

C’est clair. TF1 n’est pas le support de diffusion d’une production artistique, mais le support mercenaire de techniques de vente. Et qui pourrait l’en empêcher ? TF1 est la seule chaîne au monde qui puisse se targuer d’une part d’audience régulièrement comprise entre 30 et 40 % de téléspectateurs. Et les chaînes publiques françaises, à elles quatre, ne peuvent guère contrer cette image, puisqu’elles ne font que l’imiter.

Longue vie au DVD !

Martin Winckler

P.S.

Lire à ce même sujet un texte d’Antonio Molfese sur le site ACRIMED (action critique médias)




Source - http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=276 -