logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Cérazette
- Touche pas à ma grossesse ! (Contraception : Questions/ Réponses 104)
- Pilule, glaucome et migraine (Contraception : Questions/Réponses 99)
- Qui pose les implants ? (Contraception : Questions/Réponses 97)
- Pour ou contre la vaccination anti-HPV ? (Contraception : Questions/Réponses 96)
- Fertilité et maladie de Crohn (Contraception : Questions/Réponses 95)
- Migraine avec aura et contraception (Contraception : Questions/Réponses 87)
- Préservatif, MST et Contraception (Contraception : Questions / Réponses 84)
- Pourquoi utilise-t-on tant Minesse et Mélodia chez les adolescentes ? (Contraception : Questions/Réponses 79)
- Millepertuis et Mirena (Contraception : Questions/Réponses 77)
- Pilule et migraine (Contraception : Questions / Réponses 62)

DIU Mirena
- Témoignage sur Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 105e et dernier)
- HPV et désir de grossesse (Contraception : Questions/Réponses 94)
- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ? (Contraception : Questions/Réponses 93)
- Absence de règles avec Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 92)
- Malade avec Nuvaring ? (Contraception : Questions/Réponses 88)
- IVG et attente d’une grossesse (Contraception : Questions/Réponses 85)
- Le Norlevo est-il dangereux pour une grossesse en cours ? (Contraception : Questions/Réponses 80)
- Peut-on avoir des règles tout en étant enceinte ? (Contraception : Questions/Réponses 78)
- Comment traiter des règles abondantes d’un DIU au cuivre ? (Contraception : Questions/Réponses 72)
- La pilule est-elle dangereuse pour le foetus ? (Contraception : Questions/Réponses 71)

Implant Contraceptif
- DIU et épilepsie (Contraception : Questions/Réponses 103)
- Un bébé à 44 ans ? (Contraception : Questions/Réponses 101)
- Peut-on abîmer son implant ? (Contraception : Questions/Réponses 100)
- Allaitement et pilule du lendemain (Contraception : Questions/Réponses 91)
- Désir de grossesse et gynéco terroriste (Contraception : Questions/Réponses 90)
- Grossesse sur DIU (Contraception : Questions/Réponses 89)
- Taille de DIU et taille de l’utérus (Contraception : Questions/Réponses 82)
- Implant ou DIU : que choisir ? (Contraception : Questions/Réponses 81)
- DIU et Streptocoques B (Contraception : Questions/Réponses 76)
- Désir de Grossesse après IVG (Contraception : Questions/Réponses 73)

Microval
- Premiers rapports sexuels sans préservatifs (Contraception : Questions/Réponses 83)
- Efficacité et sécurité de Microval face à l’acné et aux GEU (Contraception : Questions/Réponses 69)
- Peut-on continuer à utiliser Jasmine après 45 ans ? (Contraception : Questions / Réponses 54)

Pilule du Lendemain
- Préservatif féminin et première fois (Contraception : Questions/Réponses 102)
- La pilule du lendemain est-elle dangereuse pour l’organisme ? (Contraception : Questions / Réponses 52)

Virus HPV

Contraception et gynécologie >


Fibrome et saignements (Contraception : Questions/Réponses 98)
Article du 11 février 2007

Les sujets abordés cette semaine :
- Fibrome et saignements
- Norlevo et règles
- Cérazette et retour de couches
- Saignements et douleurs avec DIU
- Prise de Microval
- Virus HPV
- Mirena chez une nullipare
- Varices sous pilule


- Fibrome et saignements

J’ai 33 ans et un fibrome de 8cm. Jusqu’à présent tout allait bien, puis depuis quelques mois mes règles se sont allongées (8 jours) et sont abondantes avec de petits caillots. De plus j’ai eu une poussée congestive de mon fibrome qui a duré 3 semaines et me donnait des douleurs pelviennes.

Mon généraliste me donne des veinotoniques pour contrer l’effet du fibrome. Je crains de devoir me faire opérer. J’avoue que cela ne me plait guère parce que je n’ai pas encore d’enfants et que mon gynécologue m’a dit qu’au vu de la taille de mon fibrome l’extraction causerait une cicatrice dans l’utérus diminuant ma fertilité.
Qu’en pensez-vous ?
M.

1° tous les fibromes n’ont pas besoin d’être opérés. La prise de progestatifs 20 jours par mois peut parfaitement suffire à limiter la croissance du vôtre (et ça serait contraceptif). Autre possibilité : recourir à un DIU Mirena qui est aussi le traitement des saignements dus aux fibromes et qui les empêche de pousser

2° pourquoi le retrait du fibrome laisserait-il "une cicatrice qui limiterait votre fertilité" ? C’est une affirmation gratuite et sans fondement. Si vous subissiez une césarienne pour un accouchement, on ferait une incision sur votre utérus, on la réparerait, et vous pourriez avoir une autre grossesse sans problème. C’est la même chose avec un fibrome, à ceci près que souvent, on enlève le fibrome qui est superficiel sans avoir à inciser la paroi de l’utérus sur toute la longueur. Et enfin

3°.... (bis) Il n’est pas nécessaire d’opérer tous les fibromes. Allez voir un (autre) gynécologue et demandez-lui un traitement médicamenteux ou la pose d’un DIU hormonal Mirena...



- Norlevo et règles

Habituellement sous Nuvaring, j’ai eu un rapport non protégé pendant ma période sans anneau. Pour plus de tranquillité, j’ai pris Norlevo il y a une semaine, 9h après ce rapport. Depuis cette prise, j’ai des saignements, mais pas de règles. Je suis très inquiète !! Est-il normal que mes règles ne viennent pas ? Que signifient ces saignements : remplacent-ils les règles ?
S.

Vous étiez protégée pendant la période sans anneau, comme pendant la période sans pilule d’une pilule. Le Norlevo a probablement modifié votre endomètre (la paroi intérieure de l’utérus et donc, vos règles habituelles. J’imagine que vous avez remis votre anneau après la semaine d’arrêt, surtout ne l’ôtez pas. Il est probable que les saignements (un "spotting") vont peu à peu disparaître.



- Cérazette et retour de couches

Je prends la pilule Cérazette depuis la naissance par césarienne de ma troisième fille il y a 8 mois. Je l’ai allaitée jusqu’à ses cinq mois sans problème.
Depuis, je n’ai toujours pas eu mon retour de couche mais j’ai mal au ventre comme si les règles arrivaient mais le plus embêtant, je grossis de 1 kilo par mois. Y a-t-il un rapport avec cette pilule ?
C.

Oui, il y a un rapport. Cérazette peut réduire les règles ou les faire disparaître, sans pour autant faire endormir le cycle. Vous avez donc des symptômes évocateurs des règles (les crampes dans le bas ventre), mais pas les saignements. Et comme elle reproduit l’état hormonal de la grossesse, ça peut favoriser une prise de poids... Vous devriez demander qu’on vous pose un DIU au cuivre : pas d’hormones, des règles naturelles, pas de prise de poids, et une grande tranquillité...



- Saignements et douleurs avec DIU

J’ai 39 ans, deux enfants (dont le 1er né par césarienne et le second avec spatules), je prends un hypotenseur, et suis tombée enceinte il y a 1 an sous Nova T (en a suivi une FCS) et c’est à cette époque que je suis tombée sur votre site, dans lequel il est plutôt conseillé de faire poser un TT 380... C’est chose faite depuis 3 mois. La pose a été très douloureuse, et la douleur est restée présente durant une petite semaine, avec saignements pendant encore 1 semaine.

Mes règles sont donc arrivées (abondantes, mais çà j’en avais l’habitude avec le Nova T) mais elles ont duré 12 jours. A suivi l’ovulation au 14° jour qui m’a fait "saignoter" pendant encore 2 jours. Puis plus rien jusqu’aux règles suivantes, ETC... J’insiste pour le garder car je ne peux pas prendre la pilule à cause de mon hypertension, mais c’est vraiment difficile : J’ai des douleurs de règles quasi-permanentes, surtout du côté gauche, et ce mois ci, j’ai encore des règles qui s’éternisent : J’en suis au 10° jour et je perds encore du sang bien rouge et bien fluide (avec de temps en temps des caillots). Bref ! Que du bonheur !
Pourriez-vous me donner votre avis ?
N.

Si votre DIU vous fait saigner ET souffrir, je crains que ça ne soit parce qu’il a été en partie expulsé ou a été mal posé. La pose douloureuse me donne à penser qu’on ne l’a pas posé correctement (quelques contractions sont possibles après, mais la pose doit être indolore...)

1° prenez de l’ibuprofène (200 mg 3 ou 4 fois par jour) pour calmer la douleur et diminuer les saignements

2° allez voir un médecin (à l’accueil de la maternité la plus proche) pour qu’il regarde par échographie si le DIU est en place ou s’il est en voie d’expulsion.

3° S’il est déplacé ou placé de travers, demandez qu’on vous le retire et qu’on en pose un autre correctement.. et prenez des anti-inflammatoires (ibuprofène ou Ponstyl) pendant plusieurs jours, juste avant et juste après la pose, pour qu’il ne bouge pas.



- Prise de Microval

J’allaite mon bébé depuis huit mois, je prends Microval comme pilule, mon gynécologue m’a dit que je ne dois pas l’arrêter pour avoir mes règles car je n’aurai pas de règles pendant que j’allaite. Mais chaque mois j’ai mes règles, je veux savoir, est-ce que c’est correct ce que je fais ?
N.

Pour être une bonne protection Microval doit se prendre en permanence, 365 jours par an, que vous ayez des règles ou non. Certaines utilisatrices ont des règles, d’autres pas. Vous, vous en avez. Ca veut dire que votre ovulation a repris (et que vous n’êtes pas protégée par l’allaitement seul). Donc, surtout continuez bien à prendre Microval TOUS LES JOURS si vous voulez éviter une nouvelle grossesse en ce moment.



- Virus HPV

J’ai appris il y a quelque temps que j’étais porteuse du virus HPV. J’ai fait la biopsie et j’attends les résultats pour savoir comment venir à bout de ce virus...
La question qui me tracasse c’est par rapport à mon partenaire. Est ce que je peux lui transmettre le HPV ?? J’ai très peur pour sa santé, nous ne nous protégeons plus et je n’aimerais pas qu’il soit malade à cause de moi...
De plus, si un jour nous ne sommes plus ensemble, je ne voudrais pas qu’il contamine ses autres partenaires...
Pouvez vous m’éclairez sur ce sujet ?
C.

Pas de panique. Il y a de nombreux virus HPV différents. La plupart sont bénins. Ils sont très contagieux mais ne donnent pas de symptômes. La seule chose à faire, c’est de vous faire faire un frottis vaginal régulièrement, au cas où le HPV dont vous êtes porteuse entraînerait des inflammations locales du col de l’utérus (ça n’est pas toujours le cas).

Votre compagnon, lui, ne risque rien. Les HPV sont le plus souvent sans conséquence pour les hommes. Seuls ceux qui provoquent (dans les deux sexes) des végétations vénériennes (ou condylomes), qui sont des verrues plutôt moches, sont embêtants. Mais ils sont curables. Et si vous n’avez pas de condylomes, vous, il n’a pas de raison d’en avoir, lui.



- Mirena chez une nullipare

J’ai 31 ans et je suis nullipare. Après avoir pris la pilule pendant près de douze ans (Diane 35 puis Mercilon, avec quelques périodes d’arrêts), et sans désir d’enfants pour au moins les quatre ans à venir, je souhaitais trouver un autre moyen contraceptif. La pilule ne me convenait pas, principalement à cause de l’impératif de la prise très régulière. J’ai donc demandé conseil à ma gynécologue qui m’a orienté vers le patch.

Après l’essai d’un placebo, j’ai constaté que cela ne me satisfaisait pas (je ne supportais pas la présence de cet "autocollant"). J’ai ensuite essayé l’anneau vaginal, plus pratique que la pilule, mais un peu contraignant quant au respect de la "chaîne du froid" qu’il exige quand on le transporte (difficile, en voyage...) et au fait que mon partenaire le sentait pendant nos rapports sexuels.

J’avais déjà cherché à avoir des informations sur le DIU, mais ma gynécologue m’a découragée : elle ne le posait pas volontiers aux nullipares. J’ai insisté, notamment en m’appuyant sur les textes officiels que vous diffusez sur votre site. Elle a finalement affirmé qu’elle était d’accord pour me poser un DIU, mais un Nova T uniquement. En me basant sur vos informations, j’ai préféré refuser de porter ce DIU peu efficace et j’ai arrêté de voir cette gynécologue.

Après un ou deux mois de recherche (quand même...), j’ai trouvé une gynécologue avec moins de préjugés, qui m’a proposé de me poser un Mirena. Cela m’a surprise car vous dites qu’il n’est pas adapté aux nullipares de mon âge, mais la médecin m’a convaincue qu’il n’y avait pas d’inconvénients, et que c’était le meilleur DIU disponible (ce que vous affirmez également dans votre ouvrage -éd. 2001).

J’ai donc choisi cette solution qui me paraissait la plus adaptée. J’ai eu particulièrement mal au moment de la pose (notamment parce qu’une contraction a rejeté le DIU dans le vagin - DIU qui a été remis en place après désinfection), mais depuis plus d’un mois qu’il est en place tout va bien. Rien à signaler à part des règles plus précoces, moins abondantes mais plus durables (7 jours environ). Je fais une visite de contrôle dans quelques jours.

Je voudrais avoir des précisions sur la pose du Mirena chez les nullipares. Dans "Contraceptions, mode d’emploi" (éd. 2001), vous dites que malheureusement on ne peut pas le poser chez celles qui n’ont jamais accouché et qui ont moins de 35 ans : pourquoi ? Est-ce surtout à cause de la taille (ce qui explique la douleur au moment de la pose, dans mon cas) ? En ce cas, si je retire le DIU dans quatre ans (j’aurais 35 ans), je devrais avoir moins mal. Y a-t-il d’autres contre-indications pour le Mirena chez les nullipares de moins de 35 ans ?
L.

En fait, dans la 3e édition de Contraceptions, je reviens sur mon opinion concernant la pose du Mirena aux nullipares. Depuis que j’ai écrit la première édition, j’ai posé des Mirena à des nullipares (et à des femmes ayant accouché par césarienne). Avec des anti-inflammatoires et parfois en plus avec un médicament pour dilater le col, on peut le poser sans faire mal... et sans qu’il soit expulsé.
Si vous le tolérez bien depuis la pose, surtout ne le lâchez pas. Il est très possible que les règles diminuent en quantité au fil des mois. Cela se voit souvent.



- Varices sous pilule

J’ai 25 ans et on m’a découvert des varices il y a quelques mois. Je prenais Minidril depuis plusieurs années (je tiens à préciser que je n’ai jamais eu de problème avec cette pilule) j’ai un taux de cholestérol bas, je fume de temps en temps (pas tous les jours), je n’ai pas pris de poids, pas de problème d’humeur...

Mon médecin m’a envoyé consulter ma gynéco qui m’a prescrit Cérazette. J’ai pas fait le rapprochement tout de suite (je l’ai prise pendant 5 mois) mais j’étais fatiguée, démotivée, triste ; mon entourage aussi me l’a fait remarquer.

Je suis retournée voir mon généraliste qui m’a prescrit Mélodia car moins dosée que Minidril. Depuis tout va mieux j’ai retrouvé ma bonne humeur mais je suis un peu inquiète de l’association oestrogènes-varices...qu’en pensez-vous ?
T.

Lorsque les varices sont minimes et sans complication, il n’y a pas d’inconvénient à prendre une pilule avec un œstrogène et votre médecin a eu raison de vous donner une pilule faiblement dosée comme Mélodia.
Si vous avez l’impression que vos varices s’aggravent, il vaut mieux passer à une contraception sans estrogène : pas l’implant (il contient la même molécule que Cérazette, vous risquez d’avoir les mêmes effets secondaires) mais un DIU au cuivre.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé