logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Cérazette
- Touche pas à ma grossesse ! (Contraception : Questions/ Réponses 104)
- Pilule, glaucome et migraine (Contraception : Questions/Réponses 99)
- Fibrome et saignements (Contraception : Questions/Réponses 98)
- Pour ou contre la vaccination anti-HPV ? (Contraception : Questions/Réponses 96)
- Fertilité et maladie de Crohn (Contraception : Questions/Réponses 95)
- Migraine avec aura et contraception (Contraception : Questions/Réponses 87)
- Préservatif, MST et Contraception (Contraception : Questions / Réponses 84)
- Pourquoi utilise-t-on tant Minesse et Mélodia chez les adolescentes ? (Contraception : Questions/Réponses 79)
- Millepertuis et Mirena (Contraception : Questions/Réponses 77)
- Pilule et migraine (Contraception : Questions / Réponses 62)

Diaphragme
- Peut-on avoir des règles tout en étant enceinte ? (Contraception : Questions/Réponses 78)
- Pourquoi le DIU Sertalia est-il toujours en vente ? (Contraception : Questions / Réponses 53)

DIU Mirena
- Témoignage sur Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 105e et dernier)
- HPV et désir de grossesse (Contraception : Questions/Réponses 94)
- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ? (Contraception : Questions/Réponses 93)
- Absence de règles avec Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 92)
- Malade avec Nuvaring ? (Contraception : Questions/Réponses 88)
- IVG et attente d’une grossesse (Contraception : Questions/Réponses 85)
- Le Norlevo est-il dangereux pour une grossesse en cours ? (Contraception : Questions/Réponses 80)
- Comment traiter des règles abondantes d’un DIU au cuivre ? (Contraception : Questions/Réponses 72)
- La pilule est-elle dangereuse pour le foetus ? (Contraception : Questions/Réponses 71)
- L’ovulation peut-elle VRAIMENT être déclenchée par un rapport sexuel ? (Contraception : Questions/Réponses 70)

Implant Contraceptif
- DIU et épilepsie (Contraception : Questions/Réponses 103)
- Un bébé à 44 ans ? (Contraception : Questions/Réponses 101)
- Peut-on abîmer son implant ? (Contraception : Questions/Réponses 100)
- Allaitement et pilule du lendemain (Contraception : Questions/Réponses 91)
- Désir de grossesse et gynéco terroriste (Contraception : Questions/Réponses 90)
- Grossesse sur DIU (Contraception : Questions/Réponses 89)
- Taille de DIU et taille de l’utérus (Contraception : Questions/Réponses 82)
- Implant ou DIU : que choisir ? (Contraception : Questions/Réponses 81)
- DIU et Streptocoques B (Contraception : Questions/Réponses 76)
- Désir de Grossesse après IVG (Contraception : Questions/Réponses 73)

Pathologies et Contraception
- Contraception et endométriose (Contraception : Questions/Réponses 86)
- Premiers rapports sexuels sans préservatifs (Contraception : Questions/Réponses 83)
- Est-ce que toutes les femmes sont de mauvaise humeur quand elles ont leurs règles ? (Contraception : Questions/Réponses 75)
- Pilule et accident vasculaire cérébral (Contraception : Questions/Réponses 68)
- Quelle pilule peut-on prendre en continu ? (Contraception : Questions/Réponses 66)
- Après une IVG, quand faut-il commencer sa pilule ? (Contraception : Questions / Réponses 65)
- Quand et comment doit-on se faire examiner les seins ? (Contraception : Questions/Réponses 64)
- L’androcur peut-il être utilisé comme seule contraception ? (Contraception : Questions / Réponses 61)
- Est-il possible de se retrouver enceinte en prenant la pilule ? (Contraception : Questions / Réponses 60)
- Si l’un de vos parents a fait une phlébite ou une embolie pulmonaire, ne prenez pas de pilule contenant des estrogènes !!! (Contraception : Questions / Réponses 57)

Contraception et gynécologie >


Qui pose les implants ? (Contraception : Questions/Réponses 97)
Article du 4 février 2007

Les sujets abordés cette semaine :
- Qui pose les implants ?
- Kaliale Gé comme contraceptif ?
- Retrait difficile d’un DIU Mirena
- Cérazette et kystes fonctionnels de l’ovaire
- Double ovulation
- DIU et retard de règles
- Retour à un cycle naturel et diaphragme
- DIU au cuivre et Mirena
- Pilule, acné et phlébite


- Qui pose les implants ?

Me posant des questions sur les implants contraceptifs je suis tombée sur votre site qui très instructif. Néanmoins j’ai une question :
Est-ce qu’un médecin généraliste peut poser l’implant ou la pose doit se faire obligatoirement par un gynécologue ?
Y.

Il y a des généralistes qui posent des implants. Mon conseil c’est de vous adresser au centre de planification de l’hôpital le plus proche (c’est parfois aussi le centre d’IVG) ou à l’antenne locale la plus proche du Planning Familial : vous trouverez l’adresse de tous les centres en vous rendant à cette page
Une fois que vous aurez pris contact avec l’un ou l’autre, demandez-leur qui pose des implants dans votre ville.



- Kaliale Gé comme contraceptif ?

Je prenais jusqu’à présent comme pilule Milligynon, car mes pilules précédentes me donnaient régulièrement des migraines insupportables. Le problème est que j’ai maintenant une peau pas très belle avec beaucoup de microkystes. Pour résoudre cela, ma nouvelle gynécologue vient de me prescrire 1/2 comprimé de Kaliale Gé (acétate de cyprotérone) pendant 20 jours sur 28. Je n’ai trouvé aucune info sur ce produit sur internet, je ne sais même pas si c’est le générique d’Androcur ou de Diane 35. Mais en lisant des infos sur ces deux derniers, cela me fait assez peur.
- pouvez-vous me dire si
Kaliale gé peut bien être utilisé comme contraceptif selon la posologie que l’on m’a prescrite ?
- y a-t-il des risques engendrés par la prise de ce médicament ? Prise de poids ? Migraines ? Problèmes vasculaires ?
M.

Kaliale Gé n’est pas une contraception, c’est un anti-androgène. Il n’a pas d’autorisation de prescription en tant que contraceptif. De plus, il n’est pas conseillé d’en prendre au long cours. Donc, à mon avis, vous n’êtes pas protégée contre une grossesse. Solution : vous faire poser un DIU au cuivre (pas d’effet hormonal, pas d’effet sur les migraines), de manière à arrêter le Kaliale dès que vos microkystes auront régressé.



- Retrait difficile d’un DIU Mirena

Lors de la pose du stérilet Mirena, ma gynéco a coupé le fil "le plus court possible" car cela gênait mon conjoint. Résultat : une autre gynéco ne peut plus atteindre le fil pour le retirer. Je dois aller faire une anesthésie partielle pour ouvrir mon col et pour retirer mon stérilet avec un appareil spécial (je n’ai pas de règles). Mon stérilet est très au fond de mon utérus rétroversé.
Arrivera-t-il à l’attraper, j’ai très peur de devoir aller faire une anesthésie générale, qu’il y ait des complications, si cet obstétricien n’arrivait pas à attraper le fil... Pensez vous qu’il y arrivera ?
C.

Oui, il y arrivera. Ce sera probablement avec un hystéroscope, un appareil à fibre optique très fin pour examiner l’intérieur de l’utérus ; le retrait des DIU est très facile avec cet appareil. Voilà pourquoi il ne nécessite qu’une anesthésie locale.

Savez-vous pourquoi mon stérilet est remonté si haut ? A cause de mon utérus rétroversé ? Du fait que j’ai allaité longtemps ? (mini contractions)
J’hésite à en remettre un plus tard... alors que je trouvais bien cette méthode.

Il n’est peut-être pas remonté bien haut, mais si le fil était très court, il a pu glisser en arrière avec le DIU lorsque celui-ci s’est mis en place au fond de l’utérus . Si votre utérus est rétroversé, ça veut dire qu’il fait un "coude", il est replié vers l’arrière. De ce fait, si le fil est trop court, on ne peut pas attraper facilement le DIU qui se trouve au-delà du coude car les pinces métalliques de retrait sont droites. Vous pouvez parfaitement vous faire poser un autre DIU par la suite en demandant au médecin de laisser les fils un peu plus longs pendant un mois ou deux, puis de les raccourcir seulement au bout d’un mois ou deux, quand le DIU sera bien en place. Ainsi, le fil ne risque pas de remonter.



- Cérazette et kystes fonctionnels de l’ovaire

J’ai actuellement un kyste fonctionnel de l’ovaire diagnostiqué par échographie. Est ce que l’utilisation de Cérazette peut avoir un effet néfaste sur mon organisme ?
A.

Néfaste, non. Les kystes fonctionnels sont un peu plus fréquents avec les pilules progestatives type Cérazette, mais ils surviennent aussi spontanément (en dehors de toute contraception) et sont parfaitement bénins... Beaucoup de femmes en ont et ne s’en rendent pas compte... sauf quand on leur fait une échographie.



- Double ovulation

J’ai 24 ans, et cela fait plus d’un an aujourd’hui que je perds du sang épais tout les mois dès la 9ème pilule. J’ai consulté mon gynécologue, celui-ci m’a fait une échographie et a distingué qu’en fait ces saignements seraient du au fait que j’aurais deux ovules dans le même ovaire.
Mis à part avoir un enfant que je ne souhaite pas avoir maintenant, que serait il possible de faire ???
A.

Ces saignements sont tout simplement un "spotting" (cherchez ce terme sur mon site avec le moteur de recherche), un saignement sans gravité lié au fait que votre pilule ne vous convient pas (ou plus). Il suffit que vous changiez de pilule... L’explication selon laquelle vous auriez une "double ovulation" est d’autant plus étrange que le but de la pilule, c’est de mettre l’ovulation en sommeil. Alors je ne vois pas comment votre gynéco peut "voir une double ovulation" par échographie... Mais quand on a des appareils sophistiqués, on est parfois aveuglé par ce qu’ils nous montrent...



- DIU et retard de règles

Je me suis fait poser un DIU au cuivre il y a deux mois ; le mois dernier, j’ai eu mes règles à la date "normale" mais ce mois-ci, j’ai déjà 10 jours de retard. Anxieuse, j’ai fait un test de grossesse qui est négatif (heureusement !) et je me demande si ce retard n’a pas un rapport avec le fait que j’ai été malade (sinusite+rhinite) il y a deux semaines. Est-ce possible, et ces retards de règles risquent-ils d’arriver souvent avec un DIU au cuivre ?
R.

De deux choses l’une,
- si votre DIU au cuivre est un Nova T 200, c’est le modèle le moins efficace (jusqu’à 6 % d’échecs), et vous devriez le faire changer.
Lisez ceci :
http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=79

- si ce n’est pas un Nova T, mais un modèle à 380 mm² de cuivre (TT 380, UT 380, NT 380, MLCu ou Gynelle 375), son efficacité est de 99,5 % (0,5% d’échecs) et vous êtes tranquille. Mais avec un DIU au cuivre, votre cycle redevient le cycle naturel que vous aviez à l’adolescence et jusqu’à votre première grossesse. Ce qui veut dire qu’il peut redevenir irrégulier (s’il l’était avant toute contraception) et que vous pouvez, de temps à autre, comme n’importe quelle femme, avoir des cycles sans ovulation, plus longs qu’un cycle normal - ou des cycles décalés - comme lorsqu’on est malade ou grippé(e)...



- Retour à un cycle naturel et diaphragme

J’ai 25 ans et je prends la pilule depuis 10 ans ! (pendant 6 années Diane 35 et Tricilest), j’ai décidé de redonner le contrôle de mes cycles à mon corps. (je ne me souviens même plus si j’avais des règles régulières ou abondantes).

Concernant le refonctionnement de mon corps, j’ai cru comprendre à l’aide de votre site (je vous en remercie d’ailleurs) que long allait être le chemin (2 mois à 1 an de retard selon les femmes), semé de poils, de diminution de la poitrine et d’acné (il faut être motivée !).

Ma vraie question porte donc sur le nouveau moyen de contraception : personnellement je serais plus tentée par le diaphragme que par le stérilet. Pouvez-vous me donner des informations sur les inconvénients et les avantages de ces deux contraceptions ?
J.

A 25 ans, ça m’étonnerait qu’il vous faille un an pour retrouver un cycle normal. Le retour du cycle est rapide en général à votre âge.
Quant à la différence entre diaphragme et DIU, elle est très grande. L’une des deux méthodes est contraignante, l’autre pas ; l’efficacité du DIU est bien supérieure à celle du diaphragme ; le confort du DIU est total (vous oubliez qu’il est là), le diaphragme ne l’est pas toujours (pour le partenaire non plus)... et vous êtes obligée de prévoir les rapports sexuels (ou de les interrompre) pour mettre votre diaphragme, tandis que le DIU est toujours en place. Sans compter qu’un diaphragme s’utilise obligatoirement avec des spermicides - le tout en fait une contraception peu fiable, contraignante et coûteuse. Je ne dis pas qu’il ne faut pas l’utiliser, mais que si vous le faites, il faut que vous soyiez bien consciente de ses inconvénients qui, à mon humble avis, sont très supérieurs à ses avantages. Le diaphragme est une méthode qui convient surtout aux femmes qui l’utilisent depuis longtemps, qui en connaissent bien les limites, qui acceptent l’éventualité d’une grossesse accidentelle et qui s’entendent très bien avec leur conjoint. Si vous correspondez à ce profil, pas de problème. Dans le cas contraire, je commettrais une faute en vous recommandant le diaphragme.

Le seul point commun entre diaphragme et DIU est que les deux sont dénués d’hormones. Mais si vous voulez à la fois retrouver un rythme naturel ET vivre une sexualité tranquille, un DIU au cuivre sera sans aucun doute bien supérieur.



- DIU au cuivre et Mirena

J’ai découvert votre site avec bonheur aujourd’hui en sortant de chez mon gynécologue qui me propose Mirena pour remplacer LE DIU maintenant disparu, -car le fil casse-, et qui m’oblige à passer par une anesthésie générale pour l’enlever !! Au passage, je tiens à vous dire que mon gynécologue était à 2 doigts de me faire la leçon parce que je l’ai depuis 5 ans et que je jouais avec le feu ! Mais maintenant que je vous ai lu, je pense que je vais le garder 2 ans de plus, le temps de trouver la méthode qui me conviendrait le mieux. Justement, ce Mirena m’ennuie : je connais plusieurs femmes qui l’ont porté ou le portent encore et 5 sur les 11 l’ont abandonné après avoir pris des kilos en abondance.

Pour certaines, un état dépressif inexplicable et une baisse considérable de la libido les ont obligées à consulter. C’est souvent par hasard qu’elles ont fini par incriminer Mirena, mais une fois celui-ci ôté, tout est rentré dans l’ordre mais après 3 ou 4 mois tout de même ! Mon gynécologue refuse de l’entendre mais un détour par le forum de doctissimo.com à ce sujet est édifiant ! Cela ne concerne pas toutes les utilisatrices comme vous le répétez, mais il me paraît important d’attirer l’attention sur ce sujet. 20 kilos en 1 an et demi, ce n’est pas rien !
M.

Vous avez raison, et je précise toujours l’éventualité d’une prise de poids en parlant du DIU hormonal. Mais cette prise de poids n’est pas systématique car elle dépend de la femme - exactement comme les prises de poids pendant une grossesse. Aux utilisatrices qui prennent beaucoup de poids pendant leurs grossesses, j’explique qu’il risque de se passer la même chose avec un Mirena (ou avec un implant, c’est pareil). Les autres n’ont pas ce problème.
Une anesthésie générale pour ôter un DIU est inacceptable car le risque de décès lié à l’AG existe, alors que le retrait du DIU sous anesthésie locale par hystéroscopie est indolore ! Vous endormir totalement pour un retrait de DIU, si le DIU est bien dans l’utérus, c’est abusif et contraire aux règles de bonne pratique médicale. Refusez absolument.

Sachez par ailleurs qu’un DIU au cuivre n’est pas périmé au bout de 5 ans : le cuivre reste stable très longtemps. Il n’y a donc aucune urgence, et pas de risque particulier de grossesse à garder le vôtre plusieurs mois encore (jusqu’à 7 ans au moins). Et c’est moins dangereux que de vous le faire enlever sous AG !!!



- Pilule, acné et phlébite

J’ai 22 ans, et je prends Microval depuis environ 3 ans. Il y a environ 5 ans, j’ai pris la pilule Diane 35 pour des problèmes d’acné. Sur mon acné elle a été très efficace, mais moins de 6 mois après le début de la prise, j’ai eu un choc très violent de télésiège dans mon mollet et j’ai fait une phlébite. Du coup arrêt de Diane 35 et interdiction formelle de prendre des oestroprogestatifs jusqu’à la fin de ma vie (cela du point de vue de mon médecin généraliste, pour qui prendre un oestroprogestatif dans mon cas reviendrait à faire une embolie pulmonaire). Mais dans tout ça mon acné n’a pas disparu, et je suis sûre qu’elle est due à la prise de Microval.

J’ai également une pilosité "excessive" (duvet sur le visage), et une prise de poids depuis environ 1 an. Je souhaiterais savoir s’il existe une pilule (autre que Microval) qui n’est pas contre indiquée dans le cas d’un antécédent de phlébite. J’ai pu lire sur votre site que la prise de Diane 35 pouvait favoriser le risque de phlébite, notamment dans le cas d’une première contraception (ce qui était mon cas). Je me demande donc si ce ne serait pas Diane qui serait en cause pour ma phlébite, et peut être que si j’avais pris un autre oestroprogestatif, je n’aurais pas eu cette phlébite.

Je suis encore jeune et je n’imagine pas mettre un stérilet, et utiliser le préservatif comme manière de contraception me semble trop risqué pour une contraception régulière (c’est pourtant ce que m’a conseillé mon généraliste). Je précise que j’ai un partenaire régulier depuis 1 an 1/2. Je ne sais donc pas quel moyen contraceptif choisir. J’ai entendu parler de pilules comme Lowette, qui ont un effet bénéfique sur l’acné, mais qu’en est il du risque de phlébite ?

Autre précision, j’ai également pris pendant 2 ou 3 mois Méliane (prescrite par mon dermato, qui avait demandé l’avis à un phlébologue, qui après m’avoir examinée n’y voyait aucun inconvénient) mais quand mon généraliste l’a appris il m’a dit d’arrêter immédiatement.
Je précise également que je ne fume pas.
A.

Vous avez fait une phlébite, toutes les pilules qui contiennent de l’éthynil-estradiol sont contre-indiquées. (Si quelqu’un vous en prescrivait une, ce serait une faute grave, car une nouvelle phlébite pourrait vous coûter la vie...) Les contraceptions progestatives ne sont pas contre-indiquées mais effectivement pourraient avoir un effet négatif sur votre acné.

Reste le DIU : qui dit que vous êtes trop jeune pour en porter un ? Aux USA, la FDA (l’agence nationale de santé) a donné son feu vert pour poser des DIU chez les jeunes femmes qui le désirent dès l’âge de... 16 ans. En France, le DIU est aujourd’hui considéré comme une première contraception possible par les recommandations de l’ANAES (que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien). Alors, vous n’êtes pas trop jeune pour porter un DIU.

Dans le service où je travaille, la première femme sans enfant à qui j’ai posé un DIU à sa demande, il y a 12 ans, avait 20 ans. Je m’occupe couramment de patientes mineures (17, 18 ans) qui portent un DIU et en sont très satisfaites. Vous devriez envisager cette contraception qui aura deux avantages :
1° ne pas vous faire courir de risque de phlébite
2° ne pas avoir d’effet sur votre acné, ce qui vous permettra de la soigner efficacement sans avoir à vous préoccuper AUSSI de votre contraception. Il est plus rationnel (et moins angoissant) de donner des solutions séparées à deux problèmes aussi différents que la fécondité et l’acné.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé