logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Cérazette
- Touche pas à ma grossesse ! (Contraception : Questions/ Réponses 104)
- Pilule, glaucome et migraine (Contraception : Questions/Réponses 99)
- Fibrome et saignements (Contraception : Questions/Réponses 98)
- Qui pose les implants ? (Contraception : Questions/Réponses 97)
- Pour ou contre la vaccination anti-HPV ? (Contraception : Questions/Réponses 96)
- Migraine avec aura et contraception (Contraception : Questions/Réponses 87)
- Préservatif, MST et Contraception (Contraception : Questions / Réponses 84)
- Pourquoi utilise-t-on tant Minesse et Mélodia chez les adolescentes ? (Contraception : Questions/Réponses 79)
- Millepertuis et Mirena (Contraception : Questions/Réponses 77)
- Pilule et migraine (Contraception : Questions / Réponses 62)

DIU au Cuivre
- Grossesse sur DIU (Contraception : Questions/Réponses 89)
- Comment traiter des règles abondantes d’un DIU au cuivre ? (Contraception : Questions/Réponses 72)
- Que faire en cas d’oubli d’une pilule progestative ? (Contraception : Questions / Réponses 56)
- La pilule du lendemain est-elle dangereuse pour l’organisme ? (Contraception : Questions / Réponses 52)

DIU Mirena
- Témoignage sur Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 105e et dernier)
- HPV et désir de grossesse (Contraception : Questions/Réponses 94)
- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ? (Contraception : Questions/Réponses 93)
- Absence de règles avec Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 92)
- Malade avec Nuvaring ? (Contraception : Questions/Réponses 88)
- IVG et attente d’une grossesse (Contraception : Questions/Réponses 85)
- Le Norlevo est-il dangereux pour une grossesse en cours ? (Contraception : Questions/Réponses 80)
- Peut-on avoir des règles tout en étant enceinte ? (Contraception : Questions/Réponses 78)
- La pilule est-elle dangereuse pour le foetus ? (Contraception : Questions/Réponses 71)
- L’ovulation peut-elle VRAIMENT être déclenchée par un rapport sexuel ? (Contraception : Questions/Réponses 70)

Fécondité et Contraception
- Premiers rapports sexuels sans préservatifs (Contraception : Questions/Réponses 83)
- Que faire quand on est un homme et porteur du HPV ? (Contraception : Questions / Réponses 74)
- Pilule et accident vasculaire cérébral (Contraception : Questions/Réponses 68)
- Pilule en continu et pertes blanches (Contraception : Questions/Réponses 67)
- Quelle pilule peut-on prendre en continu ? (Contraception : Questions/Réponses 66)
- L’androcur peut-il être utilisé comme seule contraception ? (Contraception : Questions / Réponses 61)
- Une grossesse qui survient juste après l’arrêt de la pilule est-elle une grossesse à risque ? (Contraception : Questions / Réponses 59)
- Peut-on continuer à utiliser Jasmine après 45 ans ? (Contraception : Questions / Réponses 54)
- Quand arrêter la pilule prise en continu pour avoir des règles ? (Contraception : Questions / Réponses 51)

Implant Contraceptif
- DIU et épilepsie (Contraception : Questions/Réponses 103)
- Un bébé à 44 ans ? (Contraception : Questions/Réponses 101)
- Peut-on abîmer son implant ? (Contraception : Questions/Réponses 100)
- Allaitement et pilule du lendemain (Contraception : Questions/Réponses 91)
- Désir de grossesse et gynéco terroriste (Contraception : Questions/Réponses 90)
- Taille de DIU et taille de l’utérus (Contraception : Questions/Réponses 82)
- Implant ou DIU : que choisir ? (Contraception : Questions/Réponses 81)
- DIU et Streptocoques B (Contraception : Questions/Réponses 76)
- Désir de Grossesse après IVG (Contraception : Questions/Réponses 73)
- La pilule a-t-elle des effets sur le psychisme ? (Contraception : Questions / Réponses 63)

Oubli de Pilule
- Le désir des femmes, le paradis et l’enfer
- Quand et comment doit-on se faire examiner les seins ? (Contraception : Questions/Réponses 64)

Pilule du Lendemain
- Préservatif féminin et première fois (Contraception : Questions/Réponses 102)
- Efficacité et sécurité de Microval face à l’acné et aux GEU (Contraception : Questions/Réponses 69)

Contraception et gynécologie >


Fertilité et maladie de Crohn (Contraception : Questions/Réponses 95)
Article du 24 janvier 2007

Les sujets abordés cette semaine :
- Fertilité et maladie de Crohn
- DIU hormonal et syndrome de sécheresse
- Oubli de pilule
- Saignements sous Cérazette
- Pilule du lendemain
- DIU et allergie au cuivre
- Implant contraceptif
- Efficacité de la pilule
- Fibrome, règles abondantes et douleurs pendant les règles
- Phimosis


- Fertilité et maladie de Crohn

J’ai 30 ans et mon conjoint à 35 ans. Disons que mon horloge biologique sonne très fort. Cependant, j’ai la maladie de Crohn, elle est sous contrôle depuis 1 an et demi. Donc, le bon moment pour devenir enceinte.
À la fin janvier 2006, j’ai eu mon ok afin de devenir enceinte. Je prenais déjà de l’acide folique depuis juin 2005.
En janvier, j’ai passé mon tour, car mon cycle était passé.
En février, mon chum était en Espagne.
En mars, avril on a essayé.

En mai, je suis devenue enceinte et avortement spontané à 6 semaines (en juin)
En juin (échographie), ils ont trouvés un kyste
En septembre (échographie) le kyste est plus gros.
Finalement, résonance magnétique en novembre.
Les résultats : C’est pas un kyste, mais un hydrosalpinx.
Donc, ma trompe droite est bloquée au deux bouts à cause de la maladie de Crohn = inflammation.
Il n’y a que la trompe de gauche qui fonctionne.
Me voilà avec ma question.
Est-ce que nous ovulons une fois à droite et une fois à gauche ?
J’ai pas vraiment eu des réponses du spécialiste qui s’est occupée de moi.
Il m’a seulement dit que si dans 5 mois je ne suis pas enceinte d’aller en fertilité.
Y a t’il une façon de savoir quand j’ovule à gauche ?
J.

Statistiquement vous pouvez ovuler une fois sur deux d’un côté et l’autre fois de l’autre. Mais ce n’est qu’une notion statistique : un individu n’est pas une machine. Rien ne dit que vous ne pouvez pas être enceinte malgré votre hydrosalpinx d’un côté. Les femmes qui n’ont qu’une trompe (après une infection par exemple) sont nombreuses, et ça ne les empêche pas d’être enceinte. Votre fausse couche spontanée en est la preuve. Simplement, la grossesse s’est probablement interrompue parce que l’oeuf n’était pas viable, ce qui peut arriver à n’importe qui, indépendamment de toute anomalie.

Je vous recommande de patienter un peu plus de 5 mois... la patience est un grand atout dans ce domaine. Alors que les examens, interventions et traitements divers et variés que conseillent trop de médecins ont fâcheusement tendance à bloquer l’ovulation...

PS : Non, il n’y a pas moyen de savoir de quel côté vous ovulez. La seule chose à faire c’est d’essayer d’avoir des relations sexuelles tous les cinq jours au moins : c’est la durée de vie des spermatozoïdes. Le jour où vous ovulez du bon côté, ils seront en place...
PPS : Non, votre horloge biologique ne "sonne pas très fort". La plupart des femmes sont fécondes jusqu’à 48 ou 50 ans, de nos jours. Vous avez encore 20 ans de fécondité devant vous. La maladie de Crohn est plus préoccupante que votre âge.



- DIU hormonal et syndrome de sécheresse

Je porte un stérilet hormonal depuis un an et demi et j’ai développé en l’espace d’un an une sévère sécheresse oculaire (je portais des lentilles depuis 25 ans et j’ai dû y renoncer tout à fait il y a quelques mois). Or j’ai découvert aujourd’hui même sur des forums français, américains et allemands que quantité de femmes portant le stérilet Mirena souffrent, entre beaucoup d’autres, du même symptôme. Je suis à présent absolument convaincue de la corrélation et ma question porte en fait sur le point suivant :

Pensez-vous qu’après le retrait du stérilet hormonal le symptôme oeil sec disparaîtra ou que ce stérilet peut induire un syndrome sec chronique voire même un syndrome de Gougerot-Sjögren, c’est-à-dire un problème auto-immun ? J’ai eu connaissance de plusieurs cas de syndrome sec irréversible provoqués par un traitement avec Androcur...
J.

Effectivement, les progestatifs peuvent provoquer une sécheresse des muqueuses (de toutes les muqueuses), qui peut être plus marquée chez les utilisatrices de lentilles. En principe, lorsqu’on retire le DIU, l’équilibre hormonal redevient ce qu’il était avant. Votre sécheresse oculaire devrait donc disparaître. Alors, bien sûr, un traitement progestatif peut révéler un syndrome de Gougerot, mais pas le créer de toutes pièces : il faut avoir un terrain favorable.

Je ne pense pas que les syndromes secs irréversibles aient été "créés" par l’Androcur, mais probablement accentués ou facilités chez des femmes ayant un terrain prédisposé.
Si vous étiez tranquille avec un DIU hormonal, faites vous poser un DIU au cuivre : pas d’hormones, pas de syndrome sec, mais une tranquillité identique au Mirena.



- Oubli de pilule

J’ai actuellement 19 ans, je prends la pilule Adépal depuis 6 mois et ce mois-ci j’ai oublié une pilule le 13 décembre. Je devais finir la plaquette le 19 décembre. J’ai remarqué cet oubli le 15 décembre donc j’ai pris 2 pilules ce jour là. Que dois-je faire ? Suis-je protégée ? J’aimerais avoir mes règles normalement donc quand dois je commencer la nouvelle plaquette ?
M.

Vous êtes toujours protégée. Si vous voulez réduire le risque, attendez vos règles normalement (j’imagine autour du 22-23...) et commencez votre plaquette quand les règles apparaîtront (et non 7 jours après le dernier comprimé).
Lisez ceci, vous comprendrez pourquoi :
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=565

J’aimerais juste savoir pourquoi vous dites que je dois prendre ma plaquette le jour de mes règles alors que sur le site j’ai lu qu’il fallait que je commence le jour après l’arrêt de la plaquette en cours ?

En fait, vous pouvez faire l’un ou l’autre.
Si vous voulez éviter d’avoir des règles, prenez les deux plaquettes d’affilée. Si vous voulez simplement augmenter la sécurité de la pilule après un oubli, il suffit de réduire la "fenêtre" entre deux plaquettes. Donc, l’arrêter au bout de 4 jours peut suffire. Mais vous pouvez faire l’un ou l’autre, au choix.



- Saignements sous Cérazette

Je suis sous Cérazette depuis mon accouchement (mai 2006) car j’allaitais, après mon allaitement j’ai continué Cérazette car les autres pilules que j’ai essayées ne me convenaient pas. Depuis 3 semaines j’ai des saignements, alors que ça fait six mois que je prends Cérazette sans aucun problème.
Pouvez vous me dire si c’est normal, et que dois-je faire, l’arrêter ou bien attendre ?
K.

Surtout ne l’arrêtez pas. Il peut arriver qu’on ait des saignements sous Cérazette, même au bout de quelques mois. Patientez quelques jours, cela devrait rentrer dans l’ordre. Si ce n’est pas le cas, arrêtez-la une semaine, utilisez des préservatifs pendant la semaine d’arrêt, et reprenez la au bout d’une semaine en utilisant des préservatifs encore trois jours (donc dix jours de préservatifs, en tout). Les saignements devraient s’interrompre pendant la semaine d’arrêt. Le plus souvent, ensuite ils ne reprennent pas. Si le phénomène se reproduit dans quelques mois (ça peut arriver) faites la même chose.



- Pilule du lendemain

Suite à un premier rapport non protégé, j’ai pris la pilule du lendemain dans les 12h. Puis 5 jours après j’ai ressenti des tiraillements dans le bas ventre comme lors de la venue de mes règles et j’ai eu pendant 4/5 jours des pertes de sang (plus faibles que pendant mes règles). Sur conseil de mon médecin, j’ai donc entamé ma première plaquette de pilule (actuellement je suis au 6ème jour de pilule Daily Gé), alors que mes règles habituelles ne devaient survenir qu’une semaine et demi après. Et j’ai pu lire à d’autres endroits qu’il ne s’agissait pas de règles, donc que faire ? Continuer la prise de ma pilule, l’arrêter jusqu’au retour de mes règles, suis-je actuellement protégée par ma pilule ???
E.

Oui, il faut la continuer. Les saignements qui surviennent après le Norlevo ont la "valeur" de règles (le Norlevo a tendance à remettre le cycle à zéro). En prenant la pilule immédiatement, comme vous l’a conseillé votre médecin, vous avez mis votre cycle en sommeil. Au bout de 7 jours de Daily Gé vous serez protégée. A la fin de la plaquette, pendant la semaine d’arrêt, vous aurez des saignements qui sont seulement induits par l’arrêt des comprimés. Mais ce ne sont pas des "règles" à proprement parler, puisque votre cycle est en sommeil. Vous pouvez donc vous en passer (en poursuivant votre pilule sans interruption) si vous le désirez.

Lisez ceci, vous en saurez plus :
http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=565
et aussi ceci :
http://www.martinwinckler.com/article.php3?id_article=69
Continuez à prendre soin de vous.



- DIU et allergie au cuivre

Je ne supporte pas très bien les contraceptifs hormonaux (j’ai essayé plusieurs types de pilules ainsi que l’anneau vaginal et les effets sont "un peu trop contraceptifs", au sens où ils endorment sensiblement ma libido).
La solution du DIU au cuivre me semblait par conséquent tentante. Or, je suis allergique à bon nombre de métaux. Je ne supporte pas les bijoux fantaisies. J’ai déjà essayé des bracelets en cuivre et je ne peux pas les porter plus de dix minutes. Donc il semble que je doive en rester aux spermicides.

A moins qu’il y ait dans cet article (que je ne peux pas télécharger car je n’ai pas accès aux revues de médecine en ligne) une solution à mon problème :
http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=9445284
Le papier s’intitule "Un cas clinique d’allergie au cuivre chez une femme porteuse d’un dispositif intra-utérin ". Le résumé :

"Un cas chez une patiente présentant un eczéma de contact au poignet porteur d’un bracelet en cuivre, ainsi que des gènes abdominales, douleurs et spotting associé à des hémorragies depuis la mise en place d’un stérilet DIU type Rimelys. Le remplacement par une bande de Lipps inerte supprime toute la symptomatologie"
Sinon j’ai 26 ans, je n’ai jamais eu d’enfant et je n’ai jamais avorté.
Alors docteur, quel est votre diagnostic ? :)
A.

Les allergies au cuivre sont rares, mais il vaut mieux ne pas tenter le diable. Pourquoi ne pas essayer un DIU hormonal ? Son action est surtout locale (au niveau de l’utérus), l’hormone ne passe pour ainsi dire pas dans le sang, et les femmes qui se plaignent d’une atteinte de leur libido avec un DIU Mirena sont dans mon expérience, très peu nombreuses, bien moins qu’avec les contraceptions hormonales par voie générale (pilules ou implants). En l’occurrence, ça ne vous coûterait rien d’essayer. Si vous le tolérez bien, vous le saurez tout de suite et ça ne sera pas aussi risqué que de recourir à un DIU au cuivre... ou de vous contenter des spermicides...



- Implant contraceptif

J’hésite beaucoup à me faire poser un implant contraceptif. J’ai lu beaucoup de choses intéressantes sur votre site internet et j’aimerais avoir un peu plus de détails sur ce mode de contraception.
En fait, si je me le fais mettre, je veux être sure qu’après je n’ai plus de risque de grossesse accidentelle (ce n’est pas du tout le moment), donc je voudrais ne jamais avoir à y penser.

Y a t-il donc des précautions particulières qu’il faut prendre quand on a un implant, niveau sport non autorisés (art martiaux et surf par exemple), faut -il faire attention sans cesse que rien (produits ménagers ou crèmes diverses) ne soit en contact avec la peau à cet endroit là ou alors ça n’a aucune importance, je suppose qu’il est protégé de tout par la peau mais j’ai besoin d’une confirmation, ce type de produits peuvent ils traverser et rendre l’implant inactif ?

De même, j’ai souvent l’habitude d’aller au sauna ou hammam, est-ce compatible ??
Dernière question : quand on le met en milieu de cycle combien de temps faut il se protéger après ?
Merci beaucoup de votre aide car il est difficile d’obtenir des renseignement sur ce mode de contraception qui est assez nouveau pour beaucoup de femmes.
C.

Il n’y a pas de précaution particulière à prendre une fois l’implant posé. J’attire cependant votre attention sur quelques inconvénients :
- l’implant peut entraîner une poussée d’acné importante ou accentuer l’acné des femmes qui en ont ou en ont eu beaucoup à l’adolescence
- l’implant peut entraîner une prise de poids importante chez les femmes qui prennent beaucoup de poids quand elles sont enceintes (ou qui ont tendance à en prendre)
- enfin, il peut entraîner des troubles des règles, qui sont imprévisibles : soit arrêt complet des règles (c’est sans gravité, et elles reviennent à l’arrêt de l’implant) ; soit des règles irrégulières et espacées (ça non plus, ce n’est pas très ennuyeux), soit au contraire des saignements répétés et rapprochés (surtout les premiers mois).

Il faut savoir tout ça avant de l’utiliser. Sinon, sur le plan de l’efficacité, je n’ai pas vu de grossesse chez des femmes utilisant un implant (j’en ai posé plus de 300) sauf chez une qui prenait un traitement anti-épileptique qu’on lui a prescrit sans s’inquiéter de sa contraception.

Un autre produit à éviter (comme pour toutes les hormones contraceptives) est le millepertuis (par la bouche).
L’implant est sous la peau, et bien protégé. Ce qui touche la peau, si elle est intacte, ne peut pas avoir d’effet sur lui. Et comme il est souple, il ne peut pas non plus traumatiser ce qui l’entoure.
Le sauna, le hammam, et les sports (même le saut en parachute !!!) ne posent donc aucun problème.
Enfin, si vous le posez en milieu de cycle, il est plus prudent d’utiliser des préservatifs pendant 7 jours après la pose. Ensuite, vous êtes tranquille.



- Efficacité de la pilule

Je souhaiterais juste savoir le taux d’efficacité de la pilule (Minidril par exemple) ???
J’ai vu beaucoup de choses sur internet (95%, 99%, 99,9%...) mais vous savez, entre les forums et les "ont dit" je ne sais plus trop a quel saint me vouer ! (et je ne l’ai pas vu sur la notice de
Minidril).
Je me réfère donc à vous pour savoir si la probabilité de tomber enceinte est de 1 chance sur 20, 100, 1000 ou plus, si on considère une bonne utilisation (aucun oubli, aucun vomissement...)
(Je sais, vous allez me dire qu’il n’y a pas de pourcentage exact, mais je suis un matheux (!) et je souhaiterais juste avoir un ordre de grandeur, pour me donner une idée)
R.

En fait, statistiquement, les échecs de pilule peuvent aller jusqu’à 8-10 % (oublis, arrêts dus à des incidents, etc). En cas de prise parfaite quand on la prend de manière "orthodoxe" (3 semaines de prise, 1 semaine d’arrêt), les échecs théoriques sont de 1% seulement (il existe des femmes qui ovulent MALGRE la prise de la pilule, probablement en fin de semaine d’arrêt...)
A mon avis, ce qui pourrait faire changer ce taux serait que toutes les utilisatrices de pilule la prennent sans interruption (donc, sans semaine de "règles") ou, si elles veulent absolument avoir des saignements une fois par mois, de l’arrêter seulement 4 jours (et non 7).
Mais sur ce point il n’y a pas de chiffres, puisque ça n’est pas étudié (ça devrait l’être, mais ça ne l’est pas).

Ce qu’on peut dire c’est que l’implant, qui délivre une quantité d’hormone permanente pendant 3 ans s’accompagne d’une fréquence d’échecs (constatée expérimentalement) de... 0 %
Ce qui est vrai avec l’implant n’a pas de raison d’être moins vrai avec la pilule : c’est exactement le même mécanisme d’action.



- Fibrome, règles abondantes et douleurs pendant les règles

Depuis 2 ans, je souffre énormément pendant mes règles et ce n’est rien de le dire...crises de pleurs, maux de tête insupportables et le pire est la puissance du flux avec pertes d’énormes caillots. Ceux-ci m’empêchant de mener une vie normale. Les mauvais symptômes durent souvent tous le mois... Ayant consulté, on a découvert un fibrome et une paroi utérine irritée. Mon gynéco m’a prescrit du Spotof 500 et m’a dit que le fibrome ne nécessitait pas d’intervention. Mon dosage hormonal lui a semblé normal mais j’ai du mal à supporter la prise d’oestrogène ou hormones.

Je n’ai donc plus de moyens de contraception depuis longtemps et fais avec. Cependant, moralement et physiquement, je suis épuisée et j’aimerais savoir s’il existe une pilule très faiblement dosée que je puisse prendre, n’entraînant pas de crises d’acné et de sautes d’humeur de l’ampleur que j’ai connue, ou de pertes de cheveux...Tout ce que je souhaiterais pour retrouver une vie normale, c’est de couper ces terribles règles en prenant une pilule sans discontinuer...

Pouvez vous m’indiquer s’il existe une solution à mon problème et me répondre au sujet des pilules car cela prend une telle ampleur que je vais finir par m’adresser au centre antidouleur de ma région.
M.

Le Spotof n’est pas du tout un traitement des douleurs de règles. Le traitement le plus approprié est :
1° d’abord les anti-inflammatoires (au moment où les douleurs commencent, pendant au moins 4 à 5 jours : par exemple de l’ibuprofène (en vente libre) 200 mg 3 à 4 fois par jour)
2° éventuellement un traitement par progestatifs (mais vous dites que vous ne supportez pas les hormones)
3° un DIU hormonal Mirena. Les hormones qu’il contient ne passent pas (ou très peu) dans le sang, donc dans le reste du corps mais agissent essentiellement sur l’utérus et diminuent leur durée et les douleurs. C’est le traitement le plus confortable (pas de comprimés à prendre) et on le propose aux jeunes femmes qui ont des règles douloureuses, même si elles n’ont pas de contraception.
Il a également un effet thérapeutique sur les fibromes, qu’il empêche de grossir...



- Phimosis

J’ai appris aujourd’hui que mon fiancé a un phimosis et qu’on doit opérer. Comme on habite dans des villes différentes, on ne se voit que très rarement. Ce noël, on va le passer ensemble, et en vue de ça, il a décidé de repousser son opération à janvier, quand je ne serai plus là.

Or, après trois ans de relation, on a décidé qu’il serait temps que je prenne la pilule, histoire d’être débarrassés du préservatif. On a fait chacun tous les tests et tout va bien de ce côté là. Mais avec ce nouveau problème, il parait que l’usage du préservatif est recommandé parce qu’il pourrait me transmettre quelque infection. Est-ce que c’est vrai ? Le phimosis chez l’homme peut-il transmettre une infection chez la femme ? Et si c’est le cas, n’ai-je pas une autre option, un médicament préventif que je pourrais prendre par exemple ?
P.

Ouhla, on vous a inquiétée pour rien. Enlever un phimosis, c’est une opération de chirurgie esthétique. C’est surtout désagréable pour l’homme, dans un premier temps, car la zone située sous le prépuce est plus sensible pendant quelques semaines (d’où le préservatif : pour éviter que ce soit trop sensible/douloureux pour lui). Si l’intervention est bien faite, il n’y a aucune raison qu’il fasse une infection ou vous la transmette. Mais une question : si vous avez déjà des relations sexuelles et si ça se passe bien, pourquoi se fait-il opérer de son phimosis ????

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé