logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Age et Contraception
- Un bébé à 44 ans ? (Contraception : Questions/Réponses 101)
- HPV et désir de grossesse (Contraception : Questions/Réponses 94)
- Désir de grossesse et gynéco terroriste (Contraception : Questions/Réponses 90)
- Désir de Grossesse après IVG (Contraception : Questions/Réponses 73)
- Est-il possible de se retrouver enceinte en prenant la pilule ? (Contraception : Questions / Réponses 60)
- Peut-on continuer à utiliser Jasmine après 45 ans ? (Contraception : Questions / Réponses 54)

Diane 35 / Holgyème
- DIU et épilepsie (Contraception : Questions/Réponses 103)
- Pilule, glaucome et migraine (Contraception : Questions/Réponses 99)
- Grossesse sur DIU (Contraception : Questions/Réponses 89)
- Ce que la patiente dit, ce que le gynécologue entend...
- Millepertuis et Mirena (Contraception : Questions/Réponses 77)
- La pilule est-elle dangereuse pour le foetus ? (Contraception : Questions/Réponses 71)
- L’ovulation peut-elle VRAIMENT être déclenchée par un rapport sexuel ? (Contraception : Questions/Réponses 70)
- Pilule et migraine (Contraception : Questions / Réponses 62)
- L’androcur peut-il être utilisé comme seule contraception ? (Contraception : Questions / Réponses 61)

DIU Mirena
- Témoignage sur Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 105e et dernier)
- Fibrome et saignements (Contraception : Questions/Réponses 98)
- Qui pose les implants ? (Contraception : Questions/Réponses 97)
- Pour ou contre la vaccination anti-HPV ? (Contraception : Questions/Réponses 96)
- Fertilité et maladie de Crohn (Contraception : Questions/Réponses 95)
- Absence de règles avec Nuvaring (Contraception : Questions/Réponses 92)
- Malade avec Nuvaring ? (Contraception : Questions/Réponses 88)
- IVG et attente d’une grossesse (Contraception : Questions/Réponses 85)
- Le Norlevo est-il dangereux pour une grossesse en cours ? (Contraception : Questions/Réponses 80)
- Pourquoi utilise-t-on tant Minesse et Mélodia chez les adolescentes ? (Contraception : Questions/Réponses 79)

Fécondité et Contraception
- Premiers rapports sexuels sans préservatifs (Contraception : Questions/Réponses 83)
- Peut-on avoir des règles tout en étant enceinte ? (Contraception : Questions/Réponses 78)
- Que faire quand on est un homme et porteur du HPV ? (Contraception : Questions / Réponses 74)
- Comment traiter des règles abondantes d’un DIU au cuivre ? (Contraception : Questions/Réponses 72)
- Pilule et accident vasculaire cérébral (Contraception : Questions/Réponses 68)
- Pilule en continu et pertes blanches (Contraception : Questions/Réponses 67)
- Quelle pilule peut-on prendre en continu ? (Contraception : Questions/Réponses 66)
- Une grossesse qui survient juste après l’arrêt de la pilule est-elle une grossesse à risque ? (Contraception : Questions / Réponses 59)
- Quand arrêter la pilule prise en continu pour avoir des règles ? (Contraception : Questions / Réponses 51)

Harmonet
- La pilule a-t-elle des effets sur le psychisme ? (Contraception : Questions / Réponses 63)

Pilule en Continu
- Allaitement et pilule du lendemain (Contraception : Questions/Réponses 91)
- Implant ou DIU : que choisir ? (Contraception : Questions/Réponses 81)
- DIU et Streptocoques B (Contraception : Questions/Réponses 76)
- Si l’un de vos parents a fait une phlébite ou une embolie pulmonaire, ne prenez pas de pilule contenant des estrogènes !!! (Contraception : Questions / Réponses 57)

Contraception et gynécologie >


A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ? (Contraception : Questions/Réponses 93)
Article du 3 janvier 2007

Les sujets abordés cette semaine :
- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ?
- Virus HPV
- Pertes blanches sous pilule (Holgyème)
- Prise continue d’une pilule bi ou triphasique
- Pas de Mirena comme contraception d’urgence !
- Harmonet et migraines
- Fertilité (masculine et féminine)
- Contraception à presque 50 ans


- A quelle vitesse les spermatozoïdes grimpent-ils ?

Je fais appel à vous car j’ai plusieurs réponses différentes à une question bien précise et je souhaitais avoir votre réponse à ce sujet. Voici donc ma question :
Pendant une période d’ovulation, lorsqu’il y a rapport sexuel et éjaculation, combien de temps mettent les spermatozoïdes pour atteindre l’ovule et le féconder, combien d’heures leur faut-il pour monter !?
V.

Ca dépend des spermatozoïdes... Les X (pour faire des filles) vivent plus longtemps que les Y (pour faire des garçons). Donc, THEORIQUEMENT les rapports sexuels avant l’ovulation sont plus favorables à la conception de filles. Les rapports sexuels le jour de l’ovulation à la conception de garçons (car les spermatozoïdes Y grimpent plus vite). La vitesse... elle ne vous dira pas grand-chose.

En fait, cinq minutes après éjaculation, il y a des spermatozoïdes dans les trompes, mais il leur faut plusieurs heures de maturation (on dit "capacitation") pour fertiliser un ovule. Ensuite ils survivent 5 jours. C’est pour ça que le plus logique, c’est d’avoir des rapports sexuels réguliers (tous les 5 jours au moins) sans se préoccuper de la date de l’ovulation, qui n’a pas vraiment d’importance...



- Virus HPV

Je viens de faire un frottis et d’apprendre que j’ai été en contact avec le virus HPV. Je suis avec mon compagnon depuis un peu plus de 5 ans et il doute de ma fidélité. Combien de temps y a-t-il entre le contact avec le virus et les premiers signes d’infection ?
L.

Le HPV n’est pas une maladie sexuellement transmissible à proprement parler : il fait partie des virus que tout le monde se transmet et ne provoque pas toujours d’anomalies. Ce qui explique qu’on peut avoir été contaminé par le HPV il y a très longtemps. Comme TOUT LE MONDE (hommes et femmes) est porteur de HPV, c’est peut-être votre compagnon qui vous a transmis cette souche-là !!!

J’imagine que c’est la première fois qu’on vous teste pour le HPV. A mon avis, rechercher le HPV est un non sens, qui a seulement pour objectif de faire vendre le vaccin en inquiétant les femmes le plus possible. Alors que la seule méthode fiable de dépistage de cancer du col, c’est le frottis tous les 3 ans, qu’on ait été vaccinée ou non.



- Pertes blanches sous pilule (Holgyème)

J’ai un gros problème à cause duquel mon petit copain m’a laissée tomber tellement il était dégoûté. J’ai des pertes blanches très importantes. Je n’en ai pas toujours eu.
Ma gynécologue m’a fait faire des examens : j’avais un champignon et grâce au traitement qu’elle m’a donné j’en suis complètement débarrassée.

Cependant j’ai encore des pertes blanches. Je prends Holgyème comme pilule. Et ma gynécologue me dit ne rien pouvoir faire. Je suis sure qu’il y a un moyen puisque avant mon opération des polypes sur l’utérus je n’avais pas de pertes blanches.

Mon avenir sentimental est en jeu. En effet, j’ai trouvé un homme que j’aime et qui m’aime. Nous allons passer le week-end prochain ensemble. J’ai 40 ans. Et j’ai très peur de le perdre à cause de ce problème. J’ai eu beaucoup de mal à surmonter ma dernière rupture. Je ne supporterai pas celle-ci.

Je ferais n’importe quoi pour ne plus avoir ces pertes blanches qui me gâchent la vie. Alors je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me donner toutes les solutions possibles. Je les essaierai toutes. S’il le faut je changerai de pilule. Dans ce cas pouvez-vous m’en conseiller une adaptée à mon problème ?
M.

La question que je me pose est : pourquoi Holgyème à 40 ans ? Vous avez de l’acné ?
Oui, les pertes peuvent être induites par la pilule, et il serait souhaitable que vous tentiez d’en prendre une autre, par exemple une pilule progestative type Microval ou Cérazette, qui ont tendance à faire diminuer les pertes blanches.



- Prise continue d’une pilule bi ou triphasique

J’ai lu tout votre site concernant la contraception orale et n’ai pas trouvé la réponse à la question suivante : de nombreuses femmes disent que lors de la prise de pilule en continu (sans la pause de 7 jours ou en supprimant la prise des pilules placebo) il est nécessaire de prendre les pilules de la nouvelle plaquette dans l’ordre inverse de celles de la précédente. Est-ce logique et vrai pour les pilules ayant toutes le même dosage et pour les pilules ayant des dosages différents ?
A.

Si la pilule est monophasique (comprimés tous de la même couleur) alors il suffit d’enchaîner les plaquettes l’une après l’autre, dans l’ordre.
Si la pilule est biphasique ou triphasique (comprimés de deux ou trois couleurs), on peut faire pareil et enchaîner les plaquettes les unes après les autres. Mais parfois le passage de comprimés de fin de plaquette aux comprimés de début de la suivante s’accompagne d’un "spotting" (saignements) au bout de quelques jours. Enchaîner la seconde plaquette dans l’ordre inverse permet (parfois) d’éviter ça. Pas toujours.

Mais l’élément important est le suivant : si, au cours d’une prise continue, l’utilisatrice se met à saigner, ce n’est pas dangereux ou inquiétant, et cela ne veut pas dire qu’il faut arrêter sa pilule. Ces saignements (ou "spotting") peuvent s’arrêter spontanément.

Si les saignements s’éternisent, la méthode la plus efficace pour les faire cesser consiste effectivement à arrêter la prise de la pilule, mais surtout pas plus de 7 jours (comme si elle faisait une pause habituelle entre deux plaquettes). Le plus souvent, 4 ou 5 jours d’arrêt suffisent, et on peut recommencer à la prendre là où on s’est arrêtée sur la plaquette, puis enchaîner les plaquettes suivantes.



- Pas de Mirena comme contraception d’urgence !

Je viens de me faire poser un stérilet comme contraception d’urgence, c’est un Mirena. Or je viens de lire votre article précisant que ce type de stérilet est inefficace. Merci de m’indiquer pour quelles raisons.
J.

Ah, oui, en tant que contraception d’urgence il est inefficace, et voici pourquoi ; ce qui est efficace dans le DIU au cuivre, c’est le fait que le cuivre diffuse dans la cavité utérine et les trompes et va inactiver les spermatozoïdes avant qu’ils aient rejoint l’ovule. Voilà pourquoi on peut poser un DIU au cuivre en contraception d’urgence dans les 5 jours qui suivent un rapport sexuel ou jusqu’à 5 jours après la date théorique de l’ovulation (délai qu’il faut entre un rapport et une fécondation).

Le Mirena, est contraceptif parce que l’hormone qu’il contient épaissit les sécrétions de l’entrée de l’utérus. Mais si les spermatozoïdes sont déjà passés, le Mirena ne peut pas empêcher une fécondation... Voilà pourquoi on ne doit pas l’utiliser comme contraception d’urgence !

Si j’étais vous, et si le rapport sexuel à risque date de moins de 5 jours, je prendrais aussi du Norlevo (pilule du lendemain). Et dans tous les cas, j’indiquerais à mon gynéco qu’il ne DOIT pas poser de Mirena en contraception d’urgence. S’il veut avoir des précisions, qu’il m’écrive, je lui enverrai de la documentation.



- Harmonet et migraines

Après une prise de 6 mois de Cérazette avec des saignements tous les jours, ma gynéco m’a prescrit Harmonet depuis 1 mois 1/2 maintenant ! Depuis que je la prends j’ai des migraines infernales !!! Je n’en ai jamais eu de telles ! Le plus souvent c’est au milieu de la plaquette puis un peu avant les règles 2 jours puis les 2 premiers jours des règles !!! :( croyez vous que cela nécessite un changement de pilule ? Dans ce cas quelle pilule pensez vous pouvoir remédier a ces migraines ? De plus, sans rien changer à mes habitudes alimentaires et en faisant une pratique sportive régulière, j’ai pris 5 kgs depuis la prise de Harmonet... (je prendrais bien sur rendez vous avec gynécologue par la suite pour un entretien avec elle) !
N.

Il faut absolument arrêter votre pilule si vous avez des migraines : c’est une contre-indication formelle aux pilules contenant des estrogènes (éthynil-estradiol, c’est marqué sur la boîte), car vous risquez un accident vasculaire si vous la poursuivez. Si vous avez encore des comprimés de Cérazette, prenez-les en commençant ce soir à la place de Harmonet en attendant que votre médecin vous prescrive une autre contraception
Si vous avez des saignements avec Cérazette, vous avez toujours la possibilité :
- d’opter pour une autre pilule progestative (Microval, Milligynon)
- de choisir un implant progestatif (Implanon)
- de choisir un DIU ("stérilet") hormonal (Mirena)
- de choisir un DIU au cuivre (TT 380 ou UT 380 si vous n’avez pas eu d’enfant)

Mais toutes les pilules contenant de l’éthynil estradiol doivent être évitées.



- Fertilité (masculine et féminine)

Le questionnement des couples concernant la contraception est dense, et quand un équilibre est (momentanément !) trouvé dans ce domaine, on finit par avoir envie ... de faire un bébé. C’est à ce sujet que je souhaite vous interroger aujourd’hui.
Mon compagnon (34 ans) et moi-même (29 ans) avons envie d’avoir un enfant ; j’ai donc arrêté de prendre la pilule, en janvier 2006. Nous essayons toujours...
Dans la mesure où j’ai un cycle irrégulier (allant de 31 à 41 jours), je viens de consulter ma gynéco qui me fait faire un bilan hormonal.

Notre préoccupation concerne cependant plutôt le fait que mon compagnon a été opéré, lorsqu’il était enfant, d’une ectopie testiculaire (le testicule droit). Comme nous nous en doutions, il doit pratiquer un spermogramme.
Nous n’avons que très peu d’informations sur les risques d’incidences, sur la fertilité masculine, de ce type d’intervention. Nous sommes un peu inquiets, d’autant plus que l’opération a été pratiquée à l’âge de 8 ans, et nous avons lu qu’il est recommandé que celle-ci ait lieu avant l’âge de 2 ans... Nous souhaiterions savoir si les risques de problèmes sont importants. Doit-on se préparer à cette éventualité ? Dans cette hypothèse, existe-t-il des solutions ?
M.

On considère qu’il y a un problème quand il n’y a pas de grossesse au bout de 2 ans de rapports sexuels sans protection. Vous n’en êtes pas encore à la moitié. Il n’y a donc pas encore de retard ou d’inquiétude à avoir, a priori. Les deux causes principales d’infécondité sont un spermogramme anormal (30% des couples) et l’endométriose (15 % des femmes), responsable de règles douloureuses et longues. Est-ce votre cas ?

Alors, dans votre cas, il est bien sûr logique de pratiquer un spermogramme chez un homme qui a eu une ectopie testiculaire, mais n’oubliez pas qu’un homme a deux testicules, et si votre ami n’avait une ectopie que d’un côté, quand bien même son testicule aurait-il été abîmé dans l’enfance, il lui resterait largement de quoi concevoir avec l’autre...

Je suis un peu étonné qu’on vous prescrive un bilan hormonal à 29 ans alors que vous avez un cycle long. Un cycle long, c’est un cycle normal. Ce qui n’est pas "normal", c’est l’absence de cycle (des règles imprévisibles et très, très espacées, ou pas de règles du tout). Et un cycle long n’est pas incompatible avec une grossesse.

Je vous déconseille les traitements qui "régularisent" le cycle : ils ont tendance à mettre l’ovulation en sommeil. Si vous voulez être enceinte, ce n’est pas recommandé ! (Mais beaucoup de gynécologues ont fâcheusement tendance à l’oublier). Je vous déconseille aussi les médicament qui stimulent l’ovulation : ils provoquent des grossesses multiples. Je vous déconseille enfin de passer votre temps à prendre votre température tous les jours. Ca... bloque l’ovulation (à cause du stress..). S’il n’y a pas d’anomalie particulière (et si vous êtes réglée régulièrement, les dosages hormonaux n’auront pas grande signification), considérez vous comme une femme "normale".

Lorsque le spermogramme de votre compagnon reviendra, s’il est normal, comme c’est très probable et comme je vous le souhaite, la seule chose à faire sera de vous souvenir que les spermatozoïdes vivent cinq jours... Donc, si vous avez des rapports sexuels au moins une fois tous les cinq jours, vous finirez par être enceinte, quel que soit le moment du cycle où vous ovulerez...



- Contraception à presque 50 ans

J’ai été sous Miniphase de 20 ans à 47 ans. Récemment j’avais arrêté à deux reprises pour préparer une intervention de chirurgie (réduction mammaire). La première fois, je ne me suis pas décidée et mes règles ne sont pas revenues durant les presque 6 mois d’arrêt. Mon gynécologue m’a alors prescrit Cérazette (après tests sanguins non concluants de ménopause). Prise pendant 8 mois, pas de problème les 3 premiers mois, mais après j’ai pris du poids sans explication (4 à 5 kilos et je continuais... alors que je devrais plutôt maigrir (75kg pour 1m65 ) + tension des seins.

J’ai alors arrêté en janvier 2006, opération en février 2006, puis contraception locale pas très satisfaisante (ovules, éponges, préservatif), puis retour à Cérazette proposé à nouveau par ma gynéco hier qui m’assure que cette pilule ne fait pas grossir...

Mes questions sont les suivantes :
- A mon âge est-on fertile ? Je n’avais plus de règles, mais il semble selon elle que j’ai encore des ovulations interprétées sur une courbe de 40 jours JOINTE (mais durant cette prise de température, j’ai pris un Norlevo et donc cela a peut-être généré une remontée de température, puis comme des petites règles 10 jours plus tard. Température entre à 36, 3 et 36,8, toujours inférieure à 37°).


- Ne pourrais-je pas ne plus utiliser de contraception et faire des tests de grossesse régulièrement pour éventuellement avorter avec une probabilité infime que cela arrive...?
- J’ai vu sur votre site que vous dites aussi que cette pilule ne fait grossir que les femmes qui mangent des calories ... Bien sur, mais on mange toujours des calories, et il suffit qu’on en mange un tout petit peu et cela semble surréagir sur la prise de poids ...
B.

Cérazette peut favoriser une prise de poids chez certaines femmes sans que celles-ci mangent beaucoup... Mais à votre âge, il y a une autre pilule progestative, qui se prend 365 jours par an, dotée de beaucoup moins d’effets secondaires que Cérazette, et qui sera plus sûre que de prendre du Norlevo ou de risquer une IVG : c’est Microval (qui en plus est remboursée). Et elle ne vous fera pas prendre de poids. On l’utilise peu avant 35 ans (c’est moins efficace alors qu’une pilule combinée ou un DIU ou un implant), mais à presque 50 ans, c’est une contraception extrêmement efficace qu’il n’y a pas de danger à continuer jusqu’à ce que vous soyiez certaine d’être ménopausée.

Puis je la prendre directement en remplacement de Cérazette (1 prise déjà ce matin, peut-être 1 demain) et combien de jours doit-on compter pour être "protégée" (7 jours en incluant la prise de Cérazette  ?). Ou dois-je attendre la prise complète d’une plaquette de Cérazette ?
J’oubliais quelque chose d’important, ma gynéco ne souhaitait pas que je continue Miniphase qui m’avait réussi à cause d’une petite hypertension décelée il y a un an. C’est pourquoi elle insistait à me proposer Cérazette ou Luteran. Je suis actuellement sous Tareg 40. Cela ne gêne-t-il pas la prise de Microval ??
_ Un peu d’acné aussi mais malheureusement, il est difficile de trouver une pilule miracle.
B.

Oui, le Miniphase est déconseillé si vous avez une hypertension (à cause de l’estrogène qu’il contient). Vous pouvez commencer le Microval dès maintenant (demain). Vous serez protégée au bout de quatre jours car Microval ne bloque pas l’ovulation, son effet est essentiellement l’épaississement des sécrétions du col utérin, et est obtenu très vite.

En revanche, il faut vous efforcer de la prendre de manière très régulière, à trois heures près : elle ne fait d’effet que pendant 27 heures d’affilée. L’idéal est d’associer la prise avec un geste que vous faites chaque jour : vous brosser les dents, vous maquiller ou vous démaquiller, mettre ou ôter des lentilles, etc.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé