logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Les séries TV et le soap opéra

Conférence donnée à l’université de tous les savoirs le 17/04/2004.


Radio et télévision > Séries télé >


TF1, Etienne Mougeotte et les séries télévisées
par Denys Corel
Article du 1er juillet 2006

Un beau matin de juin 2006, je me suis réveillé au son de la voix d’Etienne Mougeotte. Au début, je ne saurais pas trop vous dire de quoi il parlait, parce que ça se mélangeait vaguement à mes derniers lambeaux de rêves (vous savez ça arrive quand le son de la radio est juste calé pour vous réveiller mais pas assez pour vous empêcher de vous rendormir à moitié). D’habitude dans ce cas-là, il faut attendre la pub pour être réveillé efficacement, celle-ci utilisant toutes les ressources de la pollution sonore moderne pour attirer votre attention : klaxon, mauvaise variété, comédiens plus ou moins célèbres en préretraite.

Mais là je n’ai pas eu besoin de ça, parce qu’à un moment quelqu’un a posé une question sur les séries. Et moi quand un sujet m’intéresse, j’écoute, même si celui qui parle n’a rien d’intéressant à dire. En gros, une auditrice se plaignait du fait que TF1 diffusait les experts n’importe comment. Elle faisait remarquer que les autres chaînes se débrouillaient quand même pour traiter un peu mieux les séries.

La réponse d’Etienne Mougeotte fut à la hauteur de ce qu’on peut attendre d’un grand homme de télévision. Je résume.

Vous vous trompez, on n’est pas les seuls à le faire, les autres le font aussi. (La protestation de l’animateur de l’émission et de l’auditrice ne perturba pas le moins du monde : M6 et France 2 diffusaient eux aussi dans le désordre certaines séries, dont Urgence - qu’il cita comme exemple de diffusion en désordre.)

Là on a envie de répondre, comme le faisaient nos mamans : “et si M6 et France 2 se jetaient du haut d’une falaise, tu le ferais aussi ?”

Il faut préserver les enfants donc diffuser plus tard certains épisodes. (Ce à quoi l’auditrice a répondu plus ou moins que ce n’était pas la responsabilité de TF1 et que les enfants de toutes façon, il ne regardaient pas les experts. Mougeotte lui a répondu d’un ton attristé, “mais pensez aux enfants qui restent seuls et sans surveillance, et dieu sait qu’il y en a !)

C’est vrai que le pire problème des enfants qui restent seuls sans surveillance avant 12 ans, c’est qu’ils pourraient regarder "Les Experts" dans l’ordre. Ce qui est bizarre, c’est que la censure exercée à certaines heures sur les séries télé (car le charcutage d’une série ou une diffusion désordonnée s’apparente à une censure) ne touche pas le cinéma. Seven, le soldat Ryan ou Le silence des Agneaux peuvent être diffusés en Prime time, mais pas les experts. Pourquoi ? Mystère...

Je comprends que ça vous dérange. Votre indignation est sympathique. Mais moi je regarde de temps en temps et ça ne me dérange pas.

Ben non, je ne crois pas que Mougeotte comprenne. Justement parce qu’il regarde de temps en temps. Et à part ça le paternalisme, ça va toujours ?

La majorité des téléspectateur n’y trouve rien à redire.

J’adore ce genre de sentence : ça ne coûte rien à dire, et ça ne prouve rien du tout. Si ça se trouve, c’est faux. Et même si c’est vrai, est-ce que ça justifie quoique ce soit ? Dans le même genre on pourrait dire :

“Oui c’est vrai que nos maisons s’écroulent de temps en temps, mais vous savez la majorité des gens qui y habitent n’y trouve rien à redire”

“Oui, c’est vrai que nous tous les chapitres de notre édition de la Recherche du temps perdu sont publiés dans le désordre. Mais vous savez, la majorité des lecteurs n’y trouvent rien à redire.”

“Oui, c’est vrai, ma politique extérieure est inepte mais vous savez, la majorité des électeurs américains n’y trouve rien à redire.”

“Oui c’est vrai, tout le monde nous déteste et nous restons au pouvoir, mais vous savez la majorité des personnalités de mon parti n’y trouvent rien à redire”

Etc.

(Vous pouvez continuer ce petit jeu vous-même, maintenant, vous verrez c’est amusant et instructif)

5° Pour finir, l’animateur de l’émission lui demanda de faire quand même un effort pour faire au moins un effort de cohérence au sein d’une même saison, arguant que c’est un peu gênant quand on vient de voir un personnage mourir qu’il réapparaisse. Réponse de Mougeotte : “Vous savez c’est ça la fiction.”

Derrière la boutade de Mougeotte, mine de rien, nous fait comprendre beaucoup de choses. Pour lui la fiction, ce sont des choses qui arrivent sans rime ni raison : des personnages qui s’agitent meurent, reviennent, et tout cela n’a aucune cohérence à avoir, ni aucun propos à délivrer.
Ben voilà, on sait maintenant pourquoi les séries produites par TF1 sont aussi médiocres.

En tout cas, manifestement Etienne Mougeotte n’a aucune envie de changer quoique ce soit à la diffusion des Experts et, plus généralement, au traitement que TF1 fait subir à la fiction télé.

Dommage pour tous ceux qui n’ont pas les moyens d’acheter les DVD des séries qu’ils aiment, il leur faudra encore longtemps subir la dictature d’Ubu roi.

Denys Corel

Denys Corel, scénariste et écrivain, a signé ou co-signé les articles consacrés à Buffy The Vampire Slayer, Roswell, Taken, 24 ainsi que Comment on dénature les séries en France dans Les Miroirs Obscurs, grandes séries télévisées d’aujourd’hui ouvrage collectif dirigé par Martin Winckler->468] (Le Diable Vauvert, 2005).

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé