logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Contes à rêver debout, sur ARTE Radio

Contes inédits lus par l’auteur


L’esprit d’escalier, sur Arte Radio

Chroniques de Mona Chollet


Radio et télévision > ARTE Radio >


La rencontre
Un Conte à Rêver Debout de Martin Winckler
Article du 20 mai 2006

C’est une grande salle très bien conçue, un amphithéâtre à géométrie variable. Les gradins sont entièrement repliables pour libérer tout l’espace, et les élèves qui font du théâtre ont tendance à occuper le plus de place possible pour y faire leur mise en scène.

Ecouter la chronique sur le site d’ArteRadio

Pour m’accueillir, ils ont dressé face aux gradins plusieurs paravents, sur lesquels ils ont tendu une draperie en velours bleu. Devant ce décor très simple, ils ont installé deux tables, drapées de bleu et de rouge, et des fauteuils droits tapissés.
Le tout évoque un intérieur dans une pièce de Corneille, ou de Molière.

Comme souvent, je ne m’assieds pas sur un fauteuil, mais je me place devant la table, et je pose une fesse dessus pour voir si elle va soutenir mon poids.
J’aime bien m’asseoir sur les tables

Je les regarde. Ce sont les élèves de deux classes de seconde. Ils ont l’air à la fois intimidés et intrigués. Pendant plusieurs semaines, leurs enseignantes leur ont fait lire des textes, et aujourd’hui, jour de rentrée après les vacances de Pâques, elles ont invité le type qui les a écrits.
Les textes ont dû les intéresser, ces élèves de seconde, car beaucoup ont passé une partie de leurs vacances à en écrire à leur tour. Des textes. Des textes à la manière de. Des textes qu’ils ont rassemblés en recueil, et qu’ils m’ont offerts à mon arrivée, après avoir tous écrit un petit mot dans les pages de garde.
L’une des élèves, qui a un joli coup de crayon, a illustré les couvertures de dessins très drôles.

Je les regarde. Ils sont souriants et attentifs. Tout à l’heure, l’enseignante qui est venue me chercher à la gare m’a dit tout le bien qu’elle pensait d’eux.

Je les regarde. Je me sens proche d’eux. Non parce qu’ils me font penser à mes enfants, qui ont ou avaient leur âge il y a peu, mais parce qu’ils me font penser à l’adolescent que j’étais, il y a bien plus longtemps.

Et soudain, j’ai le sentiment de les entendre penser, sentir, s’interroger.
Chacun à son tour, et en écho.
Chanter
Danser
Aimer
Etre aimé
Partir
Rester
Prendre
Recevoir
Lire
Ecrire
Construire
Démonter
Parler
Me taire...
Caresser
S’enfuir
Pleurer
Rire
Aller à l’aventure
M’évader dans un autre monde
Appeler celui qui me manque
Faire ce qui me fait plaisir
Ne pas rentrer chez moi
Ne pas revenir ici
Qu’est-ce que je fous ici ?

Alors je me mets à leur parler, en croisant les doigts pour qu’ils ne s’endorment pas. Et en faisant mon possible pour qu’ils oublient, pendant cinq minutes ou pendant une heure, qu’ils ont envie d’être ailleurs.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé