logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Les séries TV et le soap opéra

Conférence donnée à l’université de tous les savoirs le 17/04/2004.


Radio et télévision > Séries télé >


RIS : Ramassis d’Invraisemblances en Série
une critique au scalpel de Vassili Swistounoff ( spécialiste en balistique ), Philippe Cesse et Juliette Dumas.
Article du 23 janvier 2006

A la suite de la publication de l’article concernant R.I.S, j’ai reçu le courrier suivant :

Cher M. Winckler,

Nous avons lu avec intérêt les avis éclairés de RC et Thierry Rousselin sur RIS Police Scientifique, et voudrions les en féliciter.

Nous portons aussi à votre connaissance notre propre analyse, rédigée par trois membres de notre équipe ( un spécialiste en balistique et deux passionnés de polars ), consultable en page d’accueil sur notre site http://artslivres.com. Il nous semble complémentaire à ceux que vous avez repris : nos rédacteurs ont analysé les deux premiers épisodes en relevant et expliquant les multiples invraisemblances scénaristiques et scientifiques, avec une comparaison des méthodes, procédures et matériels employés dans la réalité par la police scientifique française et l’utilisation fantaisiste sinon aberrante qu’il est fait dans cette série.

Voici le début de l’article cosigné par Vassili Swistounoff ( spécialiste en balistique ), Philippe Cesse et Juliette Dumas.

"Disons-le d’entrée, c’est beaucoup mieux que Julie Lescaut, ce qui ne signifie pas que ce soit bien, même si TF1 s’en fait les choux gras avec quelque 10 millions de téléspectateurs à chacun des premiers épisodes et que les critiques en général ne tarissent pas d’éloges ! Nous, d’emblée, on n’a pas apprécié et on ne regarde plus que pour repérer les bourdes et en informer la communauté Internet. Ce n’est pas par esprit chagrin, mais R.I.S n’est pas une bonne série française ( en fait, elle n’est même pas française ) et n’est pas un compte-rendu de police scientifique, française ou extra-terrestre. Il ne s’agit que d’une fiction, dans tous les sens du terme, qui abuse de l’argument selon lequel une fiction grand public a droit aux libéralités avec la réalité ( le référence absolue, (CSI) Les Experts - Las Vegas en joue aussi, mais à doses homéopathiques ). Cet article relève, point par point, les faiblesses, d’abord scénaristiques puis scientifiques, et ne vise pas à l’exhaustivité.

Précisons aussi que le polar est un genre très particulier, constitué de millions de lecteurs et téléspectateurs connaisseurs. Les meilleurs auteurs de polars, nombreux pourtant, sont reconnus autant pour la qualité de leurs intrigues que pour leur maîtrise technique et scientifique. L’ignorer, c’est courir droit à l’échec, et la critique n’est guère tendre avec les médiocres : l’exactitude dans le polar est aussi importante que le meurtre ( lire notre interview : Bibliothèque des Littératures Policières ). Enfin, malgré l’effort certain pour surpasser des séries mièvres comme Julie Lescaut, R.I.S confirme et signe : les séries françaises restent risibles et ne sont pas près de constituer une référence, si ce n’est celle du nivellement par le bas."

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé