logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


IMPORTANT : Je ne REPONDS PLUS aux questions sur la contraception, la sexualité, la grossesse, les règles...

Voir aussi :

Santé
- Tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur l’implant contraceptif
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Qu’est-ce qu’un patient "responsable" ? Qu’est-ce qu’un soignant respectueux ?
- Humbles réflexions d’un médecin généraliste sur l’IVG
- Pour prendre la pilule, examen gynécologique, examen des seins et prise de sang ne sont pas nécessaires...
- Santé : la fin du modèle français
- Que "vaut" une IVG ?
- "La santé en questions", une collection pour tous
- Une maladie méconnue : le trouble dysphorique du lundi matin (TDLM)
- Plaidoyer pour une autre radiologie

Courriers et contributions >

Coup de gueule !
Certes, les hommes sont mortels, mais...
par Christian Lehmann
Article du 22 octobre 2003

A propos des déclarations de Claude Allègre
au sujet de la canicule , Christian Lehmann nous écrit :

Pour avoir ecrit dans Liberation en Septembre un texte, "Salauds de toubibs" dans lequel je décryptais l’habileté des politiques à tenter de s’exonérer ( d’abord sur les familles, ensuite sur les généralistes) de leurs responsabilités dans le drame de santé publique de la canicule de cet été , je me suis trouvé invité à l’émission de Guillaume Durand le même soir que Claude Allègre.

J’ai entendu moi aussi cette antienne comme quoi les morts de cet été étaient, d’une certaine façon, des morts qui sur l’année, sur le plan statistique, finiraient par disparaître.

En gros, raisonnait Allègre, ces gens, s’ils sont morts cet été en pleine canicule, seraient très probablement morts quelques mois plus tard d’autre chose. Et sur quelques mois la courbe va se lisser.... C’est à ceci bien sûr que fait référence sa réponse à ton interrogation...

Mais au-delà des statistiques auxquels aurait accès un ancien Ministre de l’Education ( Mais qui bien évidemment sont bien trop précieuses pour être confiées à des cons de généralistes comme nous, tu penses bien....), la meilleure réponse à apporter à Claude Allègre, c’est cette observation d’un confrère rural qui a vu mourir certains de ses patients dans un hôpital :

"Je ne peux pas trouver normal de voir mourir de chaleur un vieillard dans un lit d’hôpital, dans une chambre où la température ne descendait pas en-dessous de 42°".

Il va falloir expliquer à nos ministres, maintenant, que nous sommes au courant que les hommes sont mortels, mais que nous n’acceptons pas qu’ils meurent dans des conditions atroces. Il y a du boulot, mon vieux...
Amitiés

Christian Lehmann

Note de MW : CL est médecin généraliste praticien et écrivain, le tout à temps plein ; il faut lire (c’est indispensable) son "Patients si vous saviez", (Laffont, 2003)

Allez visiter son (très beau) site

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé