logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Les séries TV et le soap opéra

Conférence donnée à l’université de tous les savoirs le 17/04/2004.


Radio et télévision > Séries télé >


D’Ève à Samantha
par Rachel
Article du 29 août 2005

Ce week-end, j’ai découvert "Samantha Oups", émission qui m’avait jusqu’ici échappé. Je ne jugerai pas le contenu des sketches car je n’en ai pas vu suffisamment pour le faire, en revanche ce qui m’a tout de suite fait réagir, c’est que voici encore une émission tirée des blagues sur les blondes.

Ce qui me choque encore plus c’est qu’il y ait une demande du public. Quand on sait que Samantha Oups était à l’origine prévu pour KD2A et donc pour un public jeune, et qu’on la voit maintenant programmée à 19H50, pour un public dit "adultes", on peut se poser des questions. Du même acabit, nous avions " La Minute Blonde" sur Canal + et son passage correspondait également au pic d’audience de l’émission dans laquelle elle était diffusée !

Certes vous allez me dire que c’est parce que je suis blonde que je le prends mal, oui peut être mais pas seulement, car j’ai le sentiment que le mal est plus profond que ça.

Alors d’où vient cet acharnement sur les blondes et quand est ce que ça a vraiment débuté ? Je vous renvoie à un dossier de l’Express assez bien fait et qui pourra vous amener quelques éléments de réponses.

Personnellement, je travaille dans un milieu d’hommes, donc des blagues sur les blondes j’en ai entendu des centaines, je m’en prends une dizaine par jour en moyenne. Au début, mon attitude n’a fait que cautionner cet état de fait, je m’entends encore dire quand je ne comprenais pas quelque chose "C’est normal, je suis blonde", ça faisait glousser tout le monde et ça m’arrangeait.

Et puis je me suis souvenue qu’un jour j’ai entendu un de mes patrons dire pour m’humilier car je n’allais pas dans son sens "Vous êtes loin de ressembler à Claudia Schiffer !". Même si c’est vrai, qu’est ce que ça a à voir avec ma façon de travailler ? Pire récemment une de mes amies est venu me voir et m’a dit "Je n’ai pas eu le job parce que je suis blonde, ben une des filles m’a dit que le patron ne voulait pas de blonde dans cet emploi car c’est un poste à responsabilités et que les clients prendraient moins au sérieux une blonde !"

Le matraquage anti-blonde commence à porter ses fruits et ça ça me révolte ! Alors si on ne peut plus rire de rien car c’est politiquement incorrect, pourquoi les blondes devraient elle en faire les frais ? Et pourquoi tout le monde, médias en tête, cautionne cette misogynie ambiante ?

Rachel

PS : A treize heures, sur RMC, j’ai entendu l’animatrice radio dire à un auditeur quelque chose dans le genre "Mon médecin m’a dit que l’obésité n’était pas une maladie parce qu’à Auschwitz il n’y avait pas de gros." !!??!! Ça ça ne me révolte pas, ça me révulse !!! Peut être parce qu’une partie de ma famille n’a pas eu le temps de mourir de faim dans les camps et a bénéficié d’une solution disons plus expéditive et que tout ce qu’il me reste d’eux est mon prénom...

Comment un médecin peut-il dire ça à ses patients ! C’est un élève de Mengele ou quoi ??? Et l’animatrice qui sort ça comme si c’était une vérité de La Palice !!??!!. Enfin elle elle me fait plus pitié qu’autre chose, je suis sûre que tout le monde a du lui dire "T’es blonde ou quoi pour sortir un truc pareil !!!"


PS de Martin Winckler : Je ne sais pas si le public "réclame" des émissions comme Samantha Oups !. Personnellement, j’en doute, car si "le public" existe, et s’il est aussi obtus que semblent le penser les programmateurs des chaînes françaises, il n’est sûrement pas assez intelligent pour avoir l’idée de produire un programme comme Samantha Oups !. Je ne veux pas dire par là que les producteurs/créateurs/acteurs de Samantha Oups ! sont intelligents. Ni bêtes, d’ailleurs. Je n’en sais rien.

Je me pose seulement une question : quelle fierté une chaîne publique peut-elle éprouver en diffusant Un gars, une fille, ou Samantha Oups ! ? En quoi ces programmes sont-ils une réussite dont il faudrait être fier ? Le "succès" à lui seul (succès tout relatif quand on fait un programme de 2 minutes, que tout le monde peut "regarder" d’un oeil vague en attendant le journal) n’est pas un garant de qualité.
Le succès, à lui seul, ne justifie pas qu’on se félicite. Et il me paraît hypocrite de brocarder, d’un côté, le succès "commercial" d’un "quelconque" film américain et, de l’autre, de se flatter d’avoir beaucoup de succès avec un programme qui ne brille ni par son originalité, ni par l’ intelligence de son écriture, ni par la délicatesse de son interprétation.

Peut-être, encore une fois, n’avons-nous que les programmes que nous méritons...

MW

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé