logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Contraception
- Dix idées reçues sur la contraception
- Tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur l’implant contraceptif
- Tout ce que les femmes doivent savoir pour se faire poser un DIU (" stérilet ")
- J’ai arrêté ma contraception il y a quelques semaines et je ne suis toujours pas enceinte. Que se passe-t-il ?
- La légende du DIU et des anti-inflammatoires
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Diane 35 et ses génériques : le principal risque, c’est la grossesse non désirée...
- Comment s’y retrouver, parmi toutes ces pilules ?
- La pilule : Comment la prendre ? Que faire quand on l’oublie ? (version mise à jour)
- Pilule "Jasmine" : à ne pas utiliser n’importe comment !

Santé
- Qu’est-ce qu’un patient "responsable" ? Qu’est-ce qu’un soignant respectueux ?
- Humbles réflexions d’un médecin généraliste sur l’IVG
- Pour prendre la pilule, examen gynécologique, examen des seins et prise de sang ne sont pas nécessaires...
- Santé : la fin du modèle français
- Que "vaut" une IVG ?
- "La santé en questions", une collection pour tous
- Une maladie méconnue : le trouble dysphorique du lundi matin (TDLM)
- Plaidoyer pour une autre radiologie
- L’avenir menaçant de l’industrie pharmaceutique
- Sélection des étudiants en médecine : comparaison entre France et Québec

Contraception et gynécologie >


Contraception : Questions / Réponses 26
Article du 23 février 2005

Pour plus d’informations sur Préservatifs, pilules, DIU, implant et contraception d’urgence, CLIQUER ICI


Lire toutes les questions réponses sur la contraception


Lire les questions réponses précédentes


Poser une question sur la contraception : martin_winckler@yahoo.fr

Information importante : depuis fin janvier, plusieurs pannes informatiques sur mon PC ont détruit ou rendu inaccessible un grand nombre de messages qui m’avaient été envoyés. Si vous m’avez écrit depuis le 25 janvier sans recevoir de réponse, c’est peut-être parce que je n’ai pas pu retrouver votre message. Merci de me le renvoyer.
Martin WInckler

Les sujets abordés cette semaine :
- Pilule et Cholestérol
- Mirena et allaitement
- Problèmes de pilule
- Fiabilité de l’implant ?
- Mirena et prise de poids
- Retard dans la prise de Cérazette



- Pilule et Cholestérol

Lors d’un dosage j’ai découvert un taux de cholestérol très élevé (plus que 2.5g/l) alors que j’étais sous pilule depuis un mois. Je suis un régime strict, mais je continue la pilule. J’ai 19 ans et je n’ai jamais eu d’enfants.
Quelle contraception me conseilleriez-vous ? Implant ou DIU ? Pilule progestative ?
M.

L’élévation du cholestérol sous pilule n’a aucune signification, et chez une jeune femme de 19 ans, encore moins. Par conséquent je me permets de vous rassurer : il n’y a pas de régime à faire, et il n’est pas nécessaire de changer de contraception. En fait, je vous conseille même de ne plus faire de dosage de cholestérol, car vous risquez encore de rencontrer un médecin qui voudra le faire baisser...
(PS : En revanche, si vous fumez, je vous conseille de penser à arrêter. Y’a pas le feu au lac, et ça ne vous empêche pas de prendre la pilule, mais le tabac, à long terme, c’est beaucoup, beaucoup plus dangereux que le cholestérol...)



- Mirena et allaitement

Mon gynécologue m’a prescrit Mirena ce matin. (à poser dans un mois). En rentrant chez moi, je me pose des questions suite à lecture d’articles sur Internet.
1) J’ai accouché il y a 8 semaines et j’allaite mon bébé. Y a-t-il une contre indication ?
2) J’ai 2 antécédents de thrombose profonde (un sous pilule + tabac il y a 10 ans et l’autre au bout d’un mois de grossesse).

Mon gynéco me dit que je ne risque rien avec le Mirena, car la quantité d’hormone est faible. Je lis aussi que les hormones ne passent pas dans le sang. Et que les thromboses ne sont pas provoquées par la progestérone.
Or, je lis qu’il y a des effets secondaires possibles dus aux hormones. Qui passent donc dans le sang ??
Pourquoi dans ce cas ne puis-je pas prendre une micropilule à la progestérone ?

Les stérilets au cuivre ne me conviendraient pas (antécédents de GEU + problèmes d’anémie ET allergie au cuivre).
Mon mari et moi en avons marre des préservatifs et nous avons déjà deux enfants, ce qui nous suffit.
F.

Non, il n’y a pas de risque pour votre bébé : on donne la pilule progestative dès la 3e semaine après accouchement aux femmes qui allaitent. Et c’est vrai, la progestérone n’est pas contre-indiquée quand on a des antécédents de phlébites. Quant à la raison pour laquelle il vous a plutôt conseillé un Mirena, il y en a plusieurs :

1° le Mirena est plus sûr qu’une pilule progestative, qu’il faut prendre à heures fixes,

2° les effets secondaires (un peu d’acné, une tension des seins, une irrégularité des règles) sont minimes et moins fréquents qu’avec une pilule progestative.

Et bien sûr, le DIU Mirena ne présente aucun danger pour votre enfant. La pilule progestative n’a pas d’effet sur l’allaitement, le Mirena non plus, puisqu’il contient encore beaucoup moins de progestatifs qu’une pilule qui ont a surtout des effets locaux (sur l’utérus) et ne diffuse pas de manière aussi grande dans tout l’organisme que le font les progestatifs pris par voie orale.

Je pense donc vraiment, comme votre gynécologue, que c’est la contraception qu’il vous faut. C’est celle que je vous aurais conseillée, et c’est (avec le DIU au cuivre) celle qui est le mieux tolérée par le plus grand nombre de femmes.



- Problèmes de pilule

J’ai 20 ans, je viens de Belgique et je ne sais plus quoi penser ! Je n’ai jamais eu de problèmes d’oubli avec ma pilule mais ce mois ci, j’ai eu des problèmes gastriques. Voici mon souci : j’ai pris ma pilule vers 23h (je la prends toujours entre 22h et 23h sauf quand je sors et que je la prends un peu plus tard) et une bonne heure après, j ai eu la diarrhée (désolée pour le détail).

N’ayant jamais rencontré cette situation, j’ai téléphoné à mon médecin traitant qui m’a dit de prendre la pilule que je devais prendre ce soir-là immédiatement et celle que je devais prendre le lendemain, le soir même. Bref, terminer ma plaquette un jour plus tôt et recommencer la suivante un jour plus tôt aussi.
J’ai donc suivi ces conseils et j’ai repris la pilule à 10h !

Par ce fait, j’ai plusieurs questions :
1) le fait que je prenne une pilule en moins sur ma plaquette est-il dangereux ?
2) du fait que j’ai repris la pilule à la limite de 12h de retard, ne me couvre-t-elle plus ?
3) lorsque j’ai eu cette diarrhée c’était pour une des mes premières pilules donc j’ai assez peur ! Ai je raison ?
4) Mon ami et moi n’utilisons jamais de préservatifs et donc ici il s’est enlevé car nous en avions pas sous la main et les dernières fois nous avons mis un préservatif. Le fait qu’il se soit enlevé avant d’éjaculer est-il rassurant ?
5) Je dois avoir mes règles, est-ce que si je les ai, c’est sûr que je ne suis pas enceinte ?
6) Aurais-je déjà des symptômes si j’étais enceinte ? Si oui, quels seraient-ils ?
7) Me conseillez vous de faire moins de jours d’arrêt ?
8) Si jamais j’ai ovulé, se peut-il que j’aie mes règles normalement cette fois-ci et que seulement le mois prochain, je n’aie pas mes règles ?

Je sais que ces questions doivent vous paraître banales mais tout le monde me dit des choses différentes et je voudrais l’avis d un vrai spécialiste !
J’ai 20 ans, j’ai toujours fait attention à bien prendre ma pilule et je suis très angoissée à l’idée qu’une diarrhée puisse me gâcher ma vie à mon âge !!!
J.

le fait que je prenne une pilule en moins sur ma plaquette est-il dangereux ?

Non. Une en plus ou en moins, ça n’a aucune importance. Ce qui en a, c’est de ne pas la prendre de manière régulière.

du fait que j ai repris la pilule à la limite de 12h de retard, ne me couvre-t-elle plus ?

Si. Il aurait fallu que vous oubliiez votre pilule plus de 12 heures. Or, vous ne l’avez pas oubliée. Vous en avez pris DEUX !!! De plus, le fait d’être malade a plutôt tendance à repousser l’ovulation quand elle se produit naturellement (quand on ne prend pas de pilule). Et enfin, la diarrhée est un moins gros problème que les vomissements : l’intestin est long, et ce qu’on élimine, c’est ce qui est à la dernière partie de l’intestin. Il est probable que quand vous avez eu la diarrhée, vous n’aviez pas encore absorbé votre pilule, et qu’elle était encore dans votre estomac (et qu’elle y est restée jusqu’au lendemain, quand vous vous êtes sentie mieux). Les échecs de pilule après diarrhée ont été observés chez des femmes qui avaient eu une diarrhée importante pendant plusieurs jours. Ce qui n’est pas votre cas.

lorsque j’ai eu cette diarrhée c’était pour une des mes premières pilules donc j’ai assez peur ! Ai-je raison ?

Non, car vous avez fait ce qu’il fallait. Et, encore une fois, vous n’avez probablement pas éliminé le comprimé, mais vous en avez pris deux... Cela dit, c’est bien de vous en être inquiétée, car cela vous a permis de poser toutes ces questions (et donc, d’être parée pour la prochaine fois).

Mon ami et moi n’utilisons jamais de préservatifs et donc ici il s est enlevé car nous en avions pas sous la main et les dernières fois nous avons mis un préservatif. Le fait qu’il se soit enlevé avant d’éjaculer est-il rassurant ?

Oui. C’est une bonne précaution supplémentaire.

Je dois avoir mes règles, est ce que si je les ai, c’est sûr que je ne suis pas enceinte ?

Oui, mais pas seulement parce que vous avez vos règles : parce que vous avez fait tout ce qu’il fallait ; et parce qu’il n’y a probablement pas de risque (en raison de tout ce que j’ai dit plus haut)

Aurais-je déjà des symptômes si j’étais enceinte ? Si oui, quels seraient-ils ?

Vous pourriez en avoir dès la fin de la plaquette : un gonflement des seins, en particulier, qui ne disparaît pas à l’arrêt de la pilule. C’est un signe de grossesse très précoce et très fréquent.

Me conseillez vous de faire moins de jours d’arrêt ?

Oui, vous serez toujours plus en sécurité si vous arrêtez 4 jours au lieu de 7. En particulier si ce genre d’incident vous arrive une nouvelle fois. Et même si vous avez très peu de règles. Les femmes qui n’arrêtent que 4 jours ont souvent peu de règles (ou pas du tout) mais ça ne veut pas dire qu’elles sont enceintes, ça veut dire au contraire qu’elles ne peuvent pas l’être car la pilule les protège très, très bien.

Si jamais j’ai ovulé, se peut-il que j’aie mes règles normalement cette fois-ci et que seulement le mois prochain, je n’aie pas mes règles ?

Tout est possible, en biologie, ça n’est pas une science exacte. Mais franchement, j’en doute. Pour toutes les raisons ci-dessus.
Il va être très difficile pour vous d’être rassurée par mes bonnes paroles, je le sais (c’est comme ça...) alors je vous conseille, pour être parfaitement tranquille, d’attendre vos règles et, une fois qu’elles ont commencé, de faire un test de grossesse. Il sera négatif, et vous vous sentirez complètement rassurée.



- Fiabilité de l’implant

Concernant l’implant, est-il vraiment fiable ? Au risque de vous choquer, mon médecin généraliste le préconise avec prudence car elle dit qu’ils se sont déplacés chez plusieurs patientes. Quel est votre avis ?
L.

Je pense que votre généraliste est dans l’erreur. J’ai posé 250 implants depuis 3 ans, j’en ai retiré une trentaine (pour désir de grossesse ou parfois mauvaise tolérance) et j’ai observé... O grossesse (zéro). Sur plusieurs dizaines de milliers de poses en Europe, le taux de grossesses est proche de zéro...

En ce qui concerne le fait qu’ils se "déplacent" : s’ils sont posés en sous-cutanés, ils ne bougent plus (les tissus graisseux les enrobent). Si on les pose trop profond (sous l’aponévrose musculaire) ils peuvent glisser le long du biceps et se retrouver plus en amont ou plus en aval que la pose. J’ai vu ça une dizaine de fois. Mais

1° on les retrouve toujours (grâce à l’échographie effectuée par un praticien qui a l’habitude)

2° ça ne compromet pas leur efficacité puisque, quel que soit le site, l’hormone diffuse dans l’organisme et produit le plus souvent un blocage de l’ovulation. La seule limite, c’est le poids de la femme : au-delà de 70 kilos, les spécialistes conseillent de ne pas le laisser 3 ans, mais 2 ans 1/2, car les femmes en surpoids métabolisent le progestatif plus vite.



- Mirena et prise de poids

J’ai un stérilet Mirena depuis 2 semaines. Mais après avoir lu des avis mitigés, je voudrais savoir quel est le pourcentage de femmes qui prennent du poids, ou qui ont de l’acné. J’ai peur d’avoir fait un mauvais choix. De plus, depuis ma pose, j’ai des pertes importantes tous les jours. Est-ce normal ?
V.

En général, pour prescrire ou non un Mirena, je me fie à l’histoire de la femme elle-même. Si elle est plutôt sujette (familialement) à l’embonpoint et si elle a pris 20 kilos pendant sa/ses grossesses antérieures, je la préviens de l’éventualité d’une prise de poids avec un Mirena. Cette éventualité n’est pas une certitude car chez beaucoup de femmes, les effets de l’hormone sont strictement localisés à l’utérus. Chez d’autres, ils peuvent entraîner une augmentation de l’appétit, comme le font les hormones de la grossesse.

Idem pour l’acné. Une femme qui a déjà eu de l’acné à l’adolescence est susceptible de faire une poussée à la pose du Mirena. Le plus souvent, ça dure quelques semaines et ça disparaît ensuite.

Les pertes ou saignements, en revanche, sont fréquentes chez beaucoup d’utilisatrices pendant les 4 à 6 semaines qui suivent la pose, puis disparaissent chez la grande majorité d’entre elles. Si ces pertes sont des saignements, vous pouvez les réduire beaucoup en prenant de l’ibuprofène (200 mg, 3 fois par jour) pendant 3 ou 4 jours d’affilée.
En tout état de cause rappelez-vous que pour la majorité des femmes ces effets secondaires sont transitoires et qu’une prise de poids importante ne se voit que chez 15 % des utilisatrices. La plupart prennent au maximum 2 ou 3 kilos et voilà.



- Retard dans la prise de Cérazette

Je prends Cérazette depuis 7 mois, je n’ai jamais eu de règles depuis, et hier je l’ai prise avec environ 9h de retard. J’ai eu un rapport protégé le soir même mais le préservatif a craqué...Dois je prendre la pilule du lendemain ?
M.

Depuis quelques mois, le laboratoire qui commercialise Cérazette a obtenu l’autorisation officielle d’inscrire sur sa notice ce que les chercheurs ont observé depuis plusieurs années : le délai de retard à la prise de Cérazette peut être de 12 heures (comme les pilules classiques). Ceci, parce que Cérazette bloque l’ovulation, comme une pilule classique, alors que les autres pilules progestatives (Microval, Milligynon) ne le font pas. Le fait que vous n’ayez pas de règles depuis que vous la prenez est très évocateur d’un blocage complet de l’ovulation, ce qui est un gage de très grande efficacité contraceptive, même en cas d’oubli de quelques heures.

Dans ces conditions (oubli de moins de 12 heures, blocage de l’ovulation) il n’est pas nécessaire de prendre la pilule du lendemain (Norlevo).

Si vous voulez tout de même prendre du Norlevo (pour vous rassurer complètement, car je comprendrais que ce message n’y suffise pas), la prise de Norlevo ne vous fera courir aucun danger, bien entendu. Mais continuez aussi Cérazette sans vous arrêtez même si (cela arrive parfois) vous voyez apparaître des saignements (comme des règles brèves) dans les jours qui suivent la prise de Norlevo.


Pour plus d’informations sur Préservatifs, pilules, DIU, implant et contraception d’urgence, CLIQUER ICI


Lire toutes les questions réponses sur la contraception


[Lire les questions réponses suivantes-509]


Poser une question sur la contraception : martin_winckler@yahoo.fr

Information importante : depuis fin janvier, plusieurs pannes informatiques sur mon PC ont détruit ou rendu inaccessible un grand nombre de messages qui m’avaient été envoyés. Si vous m’avez écrit entre le 25 janvier et le 18 février sans recevoir de réponse, c’est peut-être parce que je n’ai pas pu récupérer ou retrouver votre message. Merci de me le renvoyer.
Martin WInckler

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé