logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


IMPORTANT : Je ne REPONDS PLUS aux questions sur la contraception, la sexualité, la grossesse, les règles...

Voir aussi :

Littérature
- Soutenons les libraires
- Les Cahiers Marcoeur - Un roman complet inédit en 54 épisodes
- "Spectacle Permanent"
- Les médecins de ma vie
- Station debout
- Quel homme du XVIIIème siècle fut inventeur, homme d’état, diplomate, imprimeur et homme de presse, philosophe, météorologiste et humoriste ?
- Que s’est-il passé le 18 Septembre 1931 ? (Histoire de Tchang Tchong-Jen)
- Combien y a-t-il de versions des dix commandements ?
- Qui a peur de réformer l’orthographe ?
- Les Médecins et le Crime

Courriers et contributions >


Film catastrophe
une auto-production de Patricia P.
Article du 12 février 2005

Parfois je me dis que je devrais arrêter de me faire du mauvais sang ...
Parfois je me dis que je devrais arrêter de regarder des films. Surtout les films catastrophehorreur américains.
Parfois je voudrais ne plus avoir de cerveau, mettre mes pensées sur " off "
Ce qui suit prouve que je suis une indécrottable anxieuse ... mais je promets de faire des efforts, de m’améliorer ...
je promets...

Rendez-vous à l’aéroport pour récupérer mon chéri à 18:30 ( il rentre de Londres où il était pour le boulot )...

18 :25 : je suis là, postée aux arrivées et j’attends ...
Je regarde tous ces gens qui arrivent, leur visage s’illumine à la vue de la personne qui vient les accueillir, c’est chouette à voir.

J’attends, je regarde ce couple qui s’étreint et je me dis que c’est bientôt mon tour.
J’ai le coeur qui s’accélère à chaque ouverture de la porte automatique.

Le temps passe et j’attends toujours, mon cerveau commence à élucubrationner ...
Il n’est pas là, il n’est pas dans l’avion.
Il ne veut peut-être plus rentrer chez nous, il a peut-être eu un coup de foudre et a décidé de rester là-bas ... ?
Les idées sombres s’accumulent dans ma tête comme les nuages sur la carte météo de Drevet.

J’attends toujours, ça va faire bientôt une heure, je me décide pour un interrogatoire en règle de l’hotesse des renseignements.

Elle me dit qu’il n’y a pas de vol en provenance de Londres à 18:30.
Je lui demande si elle ne me cache pas quelquechose, je sais pas moi ... un détournement, une explosion en plein ciel ...
Elle m’adresse un sourire modèle "Gévudestinationfinalemoizossi" et me dit de ne pas m’inquiéter, que je n’ai peut-être pas bien compris l’heure (Jjvais te casser la tronche toi si tu continues à émettre des doutes sur ma santé mentale ), ou que peut-être qu’il ne rentre pas ce soir (Grognasse ...si c’est pour me dire ça moi zossi je peux faire agence de renseignements )

J’angoisse un max, et pis voilà, j’ai même pas de portable pour savoir ce qui se passe...
Dépitée je rentre chez moi dans l’espoir qu’il y ait eu un appel...
J’écoute France Info des fois qu’il y aurait eu un détournement d’avion ...? un crash ... ?
Ca y est c’est malin, je pleure toute seule en roulant, déjà que je ne vois rien avec toute cette pluie qui tombe dehors, et ces phares et cette route miroir, vla que je pleut dedans ma bagnole.

Qu’est ce que je ferais s’il avait rencontré l’amour de sa vie, s’il me remplaçait parce que finalement ce n’est pas moi la femme de sa life ...

J’arrive chez moi.
Pas de message, rien.
J’appelle sur son portable : messagerie.
J’ai envie de vomir, j’ai le nez rouge, je pleust à verse.
Je rerappelle.. . ça sonne enfin ...
- T’es où ...?
- A l’aéroport
- Hein ?
- A l’aéroport, à Londres
-Mais ... t’as loupé ton avion ?
- Mais non, je t’ai dis 22:30
-Ah ...me suis trompée d’heure (damned ...)
- Ca va ?
- Hmmm à tout à l’heure

Je raccroche en reniflant, je regarde Moltès et le prend à témoin
- T’étais là hein, il avait dit six heures et d’mi et comme il articule pas bien j’ai pas entendu dix heures et demi...
- Mmmaourrrrrrrrrrrr
- Ha je savais bien que t’avais bien tout entendu comme moi, on va lui prendre rendez-vous chez un orthophoniste hein ... kestenpenses ?
- Miiiiiiiaaaaouuuuuurrrrr

Sur ce je me suis mouchéelavée et reattendu l’heure de retourner à l’aéroport.
Et je l’ai serré très très fort en remerciant le ciel pour la chance que j’avais.

(c)Patricia P, 2005

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé