logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Contraception
- Dix idées reçues sur la contraception
- Tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur l’implant contraceptif
- Tout ce que les femmes doivent savoir pour se faire poser un DIU (" stérilet ")
- J’ai arrêté ma contraception il y a quelques semaines et je ne suis toujours pas enceinte. Que se passe-t-il ?
- La légende du DIU et des anti-inflammatoires
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Diane 35 et ses génériques : le principal risque, c’est la grossesse non désirée...
- Comment s’y retrouver, parmi toutes ces pilules ?
- La pilule : Comment la prendre ? Que faire quand on l’oublie ? (version mise à jour)
- Pilule "Jasmine" : à ne pas utiliser n’importe comment !

Contraception et gynécologie >


Contraception : Questions / Réponses 24
Article du 7 février 2005

Les sujets abordés cette semaine :
- Pilule et Antibiotiques
- DIU pour artiste
- Jus de citron contraceptif ?
- Mirena et fibrome
- Microval et Allaitement
- d’Implanon à Mirena : de Charybde en Scylla ?



- Pilule et Antibiotiques

Je prends Adepal depuis 4 ans. La semaine dernière, mon généraliste (qui sait que je prends Adepal), me prescrit de l’amoxicilline pour un mal de gorge. Lui faisant toute confiance, je ne cherche pas à en savoir plus. J’ai eu un rapport non protégé le jeudi 13 au matin et le samedi 15 à midi (pilule n°16 ) j’ai débuté le traitement. Je prenais ma pilule vers 18h et le médicament vers 19h30 en général.
Je viens de m’apercevoir que sur deux sites internet les dérivés de la pénicilline peuvent diminuer l’absorption des hormones dans le tube digestif...
Mais alors, qui croire ??? Et dois-je m’inquiéter ?
De plus hier soir (23) j’ai eu un rapport sans éjaculation et lorsque j’ai découvert sur internet que cela présentait des risques d’interaction, j’ai pris un deuxième comprimé à minuit (j’avais pris la première pilule à 18h et la gélule à 20h30)...je vous précise aussi que depuis le vendredi 21 j’ai entamé une seconde plaquette
B.

L’interaction entre pilule et antibiotiques est théorique et il n’a jamais été démontré qu’elle ait une incidence sur l’efficacité contraceptive. Il faut probablement prendre des antibiotiques à fortes doses et pendant longtemps pour que ça modifie vraiment l’absorption de la pilule. Si vous n’avez pas de diarrhée ou de troubles digestifs (vomissements) qui peuvent compromettre l’absorption des médicaments (pilule comprise), il n’y a aucune raison pour que votre pilule soit inefficace.
Alors, raisonnablement, vous pouvez dormir tranquille (mais n’oubliez pas de la prendre pendant la première semaine : ce sont les oublis en début de plaquette qui sont les plus risqués !)



- DIU pour artiste

Je suis, comme nous tous en ce bas monde, un cas un peu particulier , et cela concerne mon métier, ma passion : je suis artiste de cirque, trapéziste, acrobate, contorsionniste... qu’est ce que cela a à voir avec votre site et la contraception, me direz vous ?
Je souhaiterais me faire poser un DIU (je précise que je n’ai encore jamais été enceinte) parce que je ne souhaite plus prendre la pilule dont je sens qu’elle "nivelle" ma libido, et je crains qu’un DIU soit une gêne dans mon activité quotidienne. En particulier en ce qui concerne la contorsion, discipline qui nous amène à des mouvements de fermeture, ouverture, torsion du bassin et du ventre. N’y a t-il aucun risque d’endommagement des muqueuses par le DIU sur des mouvements de souplesse très poussés ?
Ma question me paraît un peu étrange à moi même, mais les métiers du cirque nous mettent tellement à l’écoute de nos corps et des risques que nous leur faisons courir...
V.

Jolie question que vous me posez là. Mais pas incongrue. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas vous poser un DIU, comme à n’importe quelle femme qui n’a pas d’enfant. L’utérus est souple, le DIU aussi. Il n’est pas "traumatisant" (c’est du plastique) et je ne vois pas comment vos mouvements pourraient expulser le DIU à moins que la pression exercée sur l’utérus soit très très forte et directe (mais les pressions se répartissent dans tout l’abdomen, alors...).
De plus, votre souplesse est probablement en faveur du DIU ; ce serait différent si vous faisiez du cheval, qui entraîne des contractures importantes des muscles du bassin, lesquels se contractent aussi fréquemment en solidarité avec l’utérus (mais je connais des utilisatrices de DIU qui font du cheval tous les jours, alors...).

S’il était disponible en France, je vous conseillerais le "Gynefix", DIU composé seulement d’un fil de nylon et de manchons de cuivre (il n’a pas d’armature), mais on ne le trouve pas dans notre pays (les médecins ne voulaient pas le poser, allez savoir pourquoi. Cela dit, si vous veniez à ma consultation, je vous proposerais un UT380 "Short" (celui que je pose aux femmes sans enfant) et je vous dirais qu’il faut essayer, et qu’il y a de grandes probabilités pour que vous en soyiez très contente.



- Jus de citron contraceptif ?

Je suis tombée sur ça comme info, que le jus de citron sur une éponge placée au fond du vagin est utilisé depuis très longtemps comme contraceptif. Une solution aqueuse à 20% de jus de citron détruit 100% des spermatozoïdes en moins de 30 secondes. La même solution a un impact similaire sur le VIH. Le jus de citron s’avère donc à la fois un contraceptif et un anti-VIH remarquablement efficace.
Et bon bin.. ça ressemble pas à tout ce que j’ai lu/vu/entendu jusque là... Qu’est ce que vous en pensez-tu ?
M.

Si les solutions aux problèmes compliqués étaient aussi simples, le monde serait un endroit très heureux...
On disait à peu près la même chose du Coca-Cola (comme contraceptif, avant le sida). En Egypte ancienne, on utilisait un pessaire (une sorte de bouchon) enduit de fiente de crocodile (ou d’un animal équivalent), qu’on glissait au fond du vagin....
Bien sûr que le jus de citron tue les spermatozoïdes, et le virus du sida (qui meurt à l’air libre). Sur une éponge. Dans le vagin, le jus de citron sur son éponge risque très vite de transformer ledit vagin en une zone très douloureuse (pour l’utilisatrice) et donc inabordable (par son compagnon). Evidemment, quand on ne peut plus avoir de relations sexuelles, la contraception est assurée !
Il faut savoir que les crèmes spermicides, qui sont étudiées et testées pour être utilisées dans le vagin, entraînent lorsqu’elles sont utilisées trop souvent une irritation du vagin qui FACILITE la pénétration des microbes. Il y a donc de fortes chances pour que le jus de citron fasse la même chose. Alors, je pense qu’il vaut mieux avoir recours à de bons vieux préservatifs. Ce sera plus agréable et moins dangereux.



- Mirena et fibrome

6 mois après la naissance de mon 2ème enfant (né par césarienne en janvier 2003), un gynéco d’hôpital m’a posé un Mirena, je ne le souhaitais que moyennement mais j’ai fini par me faire convaincre....et il y a quelques semaines, je suis allée revoir le gynéco pour vérifier et il m’a demandé de faire une échographie car il ne voyait plus les fils....et là j’ai appris que j’avais un fibrome sous séreux cervico-isthmique de 86mm !!!!!!! J’ai entendu et lu de nombreux témoignages sur Mirena et les fibromes.....
J’ai très très peur de ce qui va se passer et je ne veux pas être opérée car j’ai trop souffert pour la césarienne. J’ai en plus de cela une maladie de peau (eczéma atopique sévère) et je prends du Nizoral... est-ce que cela a une incidence particulière par rapport au fibrome ? Que peut-il se passer si je ne le fais pas retirer ? Et vis-à-vis du stérilet....comment va t-il être retiré ? Que pensez-vous de l’embolisation ? Et savez-vous ou est-ce que cela est pratiqué en France ?
C.

C’est le propre des échographies qu’on fait pour rien... On finit par trouver quelque chose. Est-ce que ce fibrome est gênant ? Non, car vous n’avez pas de symptômes. Faut-il l’enlever ? Sûrement pas. (C’est bénin). Faut-il enlever le Mirena ? Sûrement pas, pour trois raisons.

1° le Mirena n’a pas provoqué l’apparition du fibrome qui était probablement déjà là quand on vous a posé le DIU. Les fibromes sont des "verrues" du muscle utérin d’origine génétique.

2° Le Mirena empêchera le fibrome de grossir vite. Les progestatifs contenus dans le Mirena sont la thérapeutique des fibromes !!! Et dans un Mirena (dont l’effet est local), il y a moins d’hormones que dans les comprimés qu’on donnait autrefois. Donc, le traitement est déjà en place.

3° Sans contraception, même avec un fibrome, une grossesse n’est pas impossible. En revanche, avec un Mirena, vous êtes tranquille. Contrairement aux DIU au cuivre, il peut tolérer d’être un peu "déplacé" par un fibrome, car l’hormone (contrairement au cuivre, qui agit par contact direct) diffuse partout autour... et reste donc efficace, même si le DIU est un peu de travers.

Evidemment, je n’ai pas tous les éléments en main mais si votre fibrome fait 84 mm de long le long de la paroi (et pas en travers du col), je vous dirai : ne faites rien. Ne touchez à rien.
Et surtout, ne vous faites pas opérer d’un fibrome qui va probablement rester limité et qui, pour le moment, ne vous donne aucun symptôme. Le jour où votre DIU arrivera à terme de son efficacité (les Anglais disent qu’il peut probablement être porté plus de 5 ans...), il sera temps de voir. Rien de dramatique ne va se passer. Pour rassurer le gynécologue (et vous), proposez-lui de repasser une échographie dans un an. Et vous verrez que probablement ce fibrome n’aura pas beaucoup bougé... Vous n’avez pas idée du nombre de femmes à qui, avant l’existence du Mirena, j’ai évité des interventions pour des fibromes bien plus gros, qui ne donnaient aucun symptôme... sinon une furieuse démangeaison du bistouri chez leurs gynécos...

La seule intervention qui pourrait à la rigueur être envisagée serait d’enlever le fibrome (s’il déforme le col utérin de manière importante) par hystéroscopie (bref, par le col, et non en vous ouvrant le ventre)... puis de REMETTRE un Mirena juste après l’intervention (il faudrait en effet d’abord enlever votre Mirena, pour vérifier l’intégralité de la paroi de l’utérus avec l’hystéroscope). Mais il n’y a aucune urgence à le faire (ça peut attendre 6 mois, de vérifier que le fibrome grossit, ce qui n’est très souvent pas le cas)... et il n’y a aucun danger à attendre.
Quant à l’eczéma atopique et au Nizoral, ils n’ont pas d’incidence sur le fibrome...



- Microval et Allaitement

J’ai accouché de mon 4e enfant (une petite fille) il y a presque 2 mois. Tout s’est bien passé.
Mon gynéco m’a conseillé, puisque j’allaite actuellement, de prendre pour contraception
Microval.
Ma question est la suivante :

1. Est-ce que c’est la meilleure méthode dans les conditions actuelles (allaitement etc.) ?

2. Est-il vrai que c’est impératif de la prendre tous les jours à la même heure ?

3. Je la prends en général tous les soirs avant de me coucher, que faire si un soir je l’ai oubliée, et qu’à la place je l’ai prise le lendemain matin ?

4. Je voyage aux Etats-Unis mercredi pour une semaine. Automatiquement avec le décalage horaire, je voulais savoir si rien de grave ne se passera si je la prends le soir avant de dormir malgré que ce soit 6 heures plus tard que l’heure à laquelle j’avais l’habitude ici ?
A.

1° Oui, c’est la meilleure méthode quand on allaite. Mais à partir de 2 mois, vous pouvez vous faire poser un DIU (stérilet), qui aura l’avantage d’être plus confortable, puisqu’il n’impose aucune contrainte. Si vous souhaitez vous en faire poser un, demandez que ce soit un DIU TT380 (au cuivre) ou un Mirena (hormonal), qui sont les deux plus efficaces.

2° Tant que vous allaitez, vous n’êtes pas à quelques heures près pour prendre votre pilule (allaitement + Microval se complètent). Mais si vous cessez l’allaitement avant d’avoir adopté une autre contraception, il faudra être très régulière avec la prise (jamais plus de 3 heures de retard).

3° Si vous allaitez toujours et que vous en rendez compte le lendemain matin, l’oubli n’a pas grande importance (mais ne laissez pas passer 24 heures...). Mon conseil : prenez la en même temps qu’une chose que vous faites systématiquement le soir (vous démaquiller, vous brosser les dents, vous doucher), afin que ça devienne automatique. Ou, si vous avez un téléphone portable faites-le sonner (fort) à heure fixe pour vous y faire penser.

4° Non, il vaut mieux la prendre plus tôt, voire en prendre deux le même jour (une en arrivant en Amérique, une en vous couchant ce soir-là, puis une chaque soir suivant) que de retarder la prise. Il n’y a pas de danger à en prendre deux le même jour. Quand vous repartirez d’Amérique, prenez-en un le soir de votre départ (donc, probablement, dans l’avion) et un, comme d’habitude, le soir suivant chez vous (ce sera au bout de 18 heures seulement, mais ça n’a pas d’importance).



- d’Implanon à Mirena : de Charybde en Scylla ?

J’ai 33 ans, et suis maman d’un petit garçon de 4 ans 1/2.
En février 2003, je me suis fait poser "
Implanon", ma principale motivation étant un ras le bol de la pilule (+ oublis réguliers) et un attrait de ne plus avoir de règles ou très peu.
Pas de chance, j’ai des règles complètement anarchiques qui durent environ 8 jours et reviennent parfois au bout de 2 semaines parfois au bout de 4 semaines et sont relativement abondantes. Bref, c’est à chaque fois la surprise !! On ne sait ni quand elles arrivent, ni quant elles s’arrêtent (un pur bonheur !!)

Mon gynéco me conseille la pose du stérilet Mirena qui, selon lui, ne devrait plus me causer ces désagréments, sans que l’on puisse non plus en être sur à 100 % m’a-t-il dit.
Je suis donc allée sur le Net voir l’avis des utilisatrices de
Mirena (je crois que je n’aurais pas du ...) et le résultat est effrayant : acné, perte de cheveux, et surtout mais alors surtout ... prise de poids !!

Mirena a-t-il réellement tous ces effets secondaires dont mon gynéco ne m’a absolument pas parlé ??
J’ai pris 10 Kg en un an suite à l’arrêt du tabac en janvier 2004 (bon c’était pour la bonne cause mais je ne me sens pas capable de prendre un kg de plus !!).

Ma prise de poids peut-elle être également due à Implanon ou pas ? (mon gynéco me dit qu’on ne peut pas faire un dosage hormonal car Implanon en fausserait le résultat), car mon mari ayant eu des problèmes de vésicule biliaire nous avons décidé de surveiller notre alimentation (adieu pâtés, saucissons, matières grasses excessives et grignotages en tout genre !!) ... il a perdu 8 Kg et moi rien en 2 mois !!

En fait ce que je recherche en matière de contraception est très simple :
1/ confort et simplicité d’utilisation (pas de prise quotidienne, donc pas de risque d’oubli)
2 /des règles régulières et non plus n’importe quand (si plus de règles du tout c’est encore mieux !)
3 / ne pas grossir

J’ai donc mon implant dans le bras, une ordonnance pour Mirena dans mon sac et plein d’hésitations dans la tête ... hhhheeeeeeeeellllllllllpppppppp !!
L.

P.S : pour info j’ai également subit une conisation en juin 2003 mais mon gynéco me dit que mon col est bien cicatrisé et que je peux tout à fait supporter un stérilet.

D’un point de vue général en ce qui concerne les forums, une chose bonne à se rappeler, c’est que les utilisatrices mécontentes écrivent plus que les utilisatrices satisfaites (qui, en général, n’éprouvent pas le besoin de s’exprimer). Il y a des utilisatrices satisfaites de toutes les méthodes, mais bien sûr il arrive régulièrement qu’on passe d’une méthode à une autre. La réalité, c’est qu’une seule méthode ne convient pas à tout le monde. Ca ne veut pas dire qu’une méthode qui ne convient pas à certaines femmes ne peut pas convenir à d’autres. Le grand principe en ce qui concerne les méthodes contraceptives est tout de même que leurs inconvénients sont le plus souvent très inférieurs à leur principal avantage...

Vous êtes dans la situation de plusieurs patientes que j’ai suivies ces dernières années. Dans mon expérience, les problèmes de règles irrégulières sont beaucoup plus fréquents avec l’implant qu’avec le Mirena. Les problèmes d’acné et de prise de poids aussi. Pour une raison simple : les deux méthodes utilisent uniquement un progestatif, qui a des effets "androgéniques" (similaires à ceux des hormones masculines) et peut entraîner, chez les femmes les plus sensibles à ces effets, une chute de cheveux (temporaire), de l’acné, une séborrhée. Avec l’implant, le progestatif (l’hormone contraceptive) passe dans le sang pour être efficace ; avec le Mirena, l’effet est principalement local. Donc, quand une femme est sensible aux effets d’un progestatif, les effets indésirables de l’implant seront toujours plus marqués que ceux du Mirena.

Pour l’acné, seules les femmes qui ont eu beaucoup d’acné pendant leur adolescence en ont, et plus souvent avec un implant qu’avec un Mirena.
La prise de poids peut être favorisée par l’implant, puisque l’hormone, pour être contraceptive, reproduit l’état hormonal de la grossesse (alors qu’avec le Mirena, l’effet contraceptif principal est d’épaissir les sécrétions du col pour empêcher les spermatozoïdes de passer). Si vous avez eu tendance à prendre beaucoup de poids quand vous étiez enceinte, alors, oui, l’implant (mais aussi beaucoup l’arrêt du tabac, quand même) y est peut-être pour quelque chose. Changer de méthode vous aidera à perdre les kilos que vous avez pris (en partie, au moins).

En résumé, tous les symptômes invoqués par les utilisatrices sont en général (chez une même femme) beaucoup plus marqués avec l’implant qu’avec le Mirena. Si votre gynéco ne vous a pas parlé de ces effets indésirables, c’est parce que si vous ne les avez pas déjà subis sous implant, vous n’en aurez pas avec le DIU !!! Dans votre cas, vous ne mentionnez que les règles irrégulières : il est très probable que ça va beaucoup s’arranger. Certes, on ne peut pas en être sûr à 100 %, mais je dirais 98 ! Ce qui est tout de même pas mal !!!

Je suis donc de l’avis de votre gynéco : c’est aussi ce que je vous aurais proposé, c’est logique et le fait qu’il ne soit pas inquiet à l’idée de vous poser un DIU après conisation indique que c’est quelqu’un qui est plein de bon sens, et qui sait ce qu’il fait. Ne le lâchez pas et envoyez-lui vos amies.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé