logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Les séries TV et le soap opéra

Conférence donnée à l’université de tous les savoirs le 17/04/2004.


Voir aussi :

Séries télévisées
- Les téléfictions sont plus libres, plus engagées, plus subversives que les émissions d’actualité
- Les Séries TV et le Soap Opera
- L’école de médecine
- "Boomtown" : De la vérité comme puzzle
- J’irais pas me faire soigner par Francis Huster
- La télévision française est d’une extrême vulgarité
- "Friends " : une encyclopédie exhaustive... et en français
- Violence en « prime time »
- De la formation des soignants aux séries télévisées
- Les Miroirs Obscurs - Grandes séries américaines d’aujourd’hui
- Les séries TV et le soap opera - Conférence en ligne

Radio et télévision > Séries télé >


Pourquoi je ne rédige plus la "Page Séries" de Télécâble Satellite Hebdo
par Martin Winckler
Article du 12 janvier 2005

Sept ans après...
... en avoir rédigé la toute première version, en janvier 1998 (j’y parlais d’« Angela, 15 ans », « Dream On », « Code Quantum » et, bien sûr de « New York District » !), j’ai passé la plume de la "page séries" de Télécâble Satellite Hebdo à un autre scribe.

Après que je l’ai annoncé dans les pages du magazine, plusieurs messages de lecteurs m’ont dit leur regret de me voir "arrêter" . Il me paraît important d’expliquer en détail pourquoi j’ai passé la main, afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté.

Je n’ai pas voulu cesser de m’occuper de cette page, et l’équipe rédactionnelle ne le voulait pas non plus. Mais un plan social au sein du groupe de presse Michel Hommell, qui publie Télécâble, imposait (ce sont les conventions collectives qui le stipulent) que certains collaborateurs d’un autre magazine, supprimé, retrouvent un poste équivalent. Je fais partie des quatre ou cinq collaborateurs qui ont dû leur céder la place.

C’est une situation regrettable, bien sûr (j’aimais beaucoup composer cette page) mais ça n’est pas la conséquence d’un conflit. Il ne faut donc absolument pas faire de reproches à l’équipe rédactionnelle, avec qui mes relations n’ont absolument pas changé. Les aléas économiques s’imposent à tout le monde.

Il faut aussi garder à l’esprit qu’entre se séparer de moi (qui gagne bien ma vie par ailleurs) et se séparer d’un collaborateur ou d’une collaboratrice dont le travail à Télécâble constitue la principale source de revenus, il n’y avait pas d’hésitation à avoir.

Enfin, sachez que je continuerai à collaborer au même hebdomadaire, dans un premier temps sous la forme d’un billet, mais peut-être de nouveau de manière plus importante d’ici quelques mois.

Restez en ligne !

Merci à tous ceux et celles qui m’ont écrit à ce sujet !
Martin W.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé