logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Contraception
- Tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur l’implant contraceptif
- Tout ce que les femmes doivent savoir pour se faire poser un DIU (" stérilet ")
- J’ai arrêté ma contraception il y a quelques semaines et je ne suis toujours pas enceinte. Que se passe-t-il ?
- La légende du DIU et des anti-inflammatoires
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Diane 35 et ses génériques : le principal risque, c’est la grossesse non désirée...
- Comment s’y retrouver, parmi toutes ces pilules ?
- La pilule : Comment la prendre ? Que faire quand on l’oublie ? (version mise à jour)
- Pilule "Jasmine" : à ne pas utiliser n’importe comment !
- Peut-on tomber enceinte en prenant la pilule, sans l’avoir oubliée ?

Contraception et gynécologie >


Contraception : questions / réponses 10
Article du 31 octobre 2004

Les sujets abordés cette semaine :
- Mauvaise tolérance aux oestrogènes de synthèse
- DIU, règles douloureuses et autres considérations
- Contraception et Hypertension
- "Oubli" de plusieurs comprimés
- Vasectomie réversible : Vasclip


Lire toutes les questions-réponses sur la contraception


Poser des questions sur la contraception : martin_winckler@yahoo.fr


Lire les questions-réponses précédentes


- Mauvaise tolérance aux oestrogènes de synthèse

J’ai 24 ans et je dois vous dire que je suis un peu perdue car j’ai essayé plusieurs pilules (Harmonet, Moneva, et je crois Minidril) avec toujours le même effet c’est à dire nausée, mal de coeur et sensation d’être sur un bateau. Mon gynéco m’a dit que je ne supporte pas l’estrogène de synthèse qu’il y a dans les pilules, l’éthinil oestradiol. Cependant comme j’ai un taux un peu bas d’estrogènes lorsque je ne prend plus ma pilule j’ai une acné qui revient et c’est gênant. Je voulais savoir s’il existait des estrogènes que je pourrais mieux supporter ?
J.

Malheureusement, il n’y a qu’un estrogène, le même, dans toutes les pilules. Le seul moyen de faire diminuer les nausées, ce serait de prendre une pilule dont le progestatif (l’autre hormone) diminue les effets de l’estrogène : Miniphase, Adepal, par exemple. Avec le risque que ça accentue un peu votre acné (car ces progestatifs ont tendance à le faire)... Si vous n’arrivez pas à en trouver un qui vous convienne, il serait justifié qu’on vous pose un DIU (qui n’a pas d’effet hormonal). Vous auriez alors une contraception et toute latitude pour traiter, séparément, votre acné...

- DIU, règles douloureuses et autres considérations

Je me suis fait poser un DIU, et du coup j’ai une nouvelle question pour vous :
mes règles, qui ne le sont jamais, ont cette fois été terriblement douloureuses (ah ça vous n’en aviez pas du tout parlé !!), on m’a dit que c’était parce que l’utérus cherchait à déloger le chmilblik et que d’ici quelques cycles il n’y paraîtrait plus ; vous confirmez ?
A.

Non. Les règles ne sont pas douloureuses à cause du DIU (ou parce que l’utérus cherche à le "déloger") mais parce que l’utérus se contracte TOUJOURS pendant les règles, ce qui est douloureux pour certaines femmes, mais pas pour d’autres. Pour vous, elles le sont. Comme vous avez pris la pilule longtemps, et que la pilule diminue les contractions et les douleurs de l’utérus, les femmes qui prennent la pilule ne souffrent pas et oublient que leurs premières règles étaient douloureuses. Quand elles arrêtent la pilule, les douleurs reviennent.

Le DIU n’y est pour rien. Un DIU au cuivre, qui ne contient pas d’hormones, n’augmente pas les douleurs, mais peut augmenter les saignements. Le traitement est simple : ibuprofène (en vente libre en pharmacie) 200 mg (2 cp à 100 mg) toutes les 4 heures pendant les deux ou trois premiers jours des règles. Le DIU Mirena (hormonal) a lui en plus l’intérêt de diminuer (comme la pilule) les contractions utérines).
Mais il est un peu plus délicat à poser aux femmes sans enfant, car son diamètre est plus important.

Je ne me permettrai qu’une petite suggestion : évoquer le coup (pardon le coût,
lapsus, je le laisse !) initial de la mise en place, même s’il est vrai qu’à long terme c’est bien moins onéreux et mauvais pour la santé que la pilule : 36,39 Euros (délégations : 33,28 E) pour le DIU, plus les consultations pour la pose 72 E (remboursés sur la base de 38,40 E, 45,12E) puis 6 semaines après 48 E, je n’aurais pas pensé que ça me ferait sortir tant d’un coup (un vrai celui-là !).
A.

Le coût de la consultation est manifestement lié au fait que vous avez eu affaire à un gynéco en "secteur II" (honoraires libres). Sinon, la pose du DIU est remboursée, ainsi que la consultation de contrôle. Et effectivement, le coût de cette contraception reste bien moins onéreux que la pilule.

Ultime question : vous dites qu’on peut aller au-delà des 5 ans de vie présumés du DIU, mais 6 ? 8 ? Je peux comprendre que ce ne soit pas aisé de le préciser vraiment, mais si c’est 7 et qu’on le garde 8, vous me suivez...
A.

Oui, au moins 5 ans, s’il ne s’agit pas d’un Nova T CuAg, dont l’efficacité diminue beaucoup au bout de 3 ans seulement car il a une surface de cuivre moins importante que les autres (votre gynéco a dû vous donner une fiche signalétique qui porte le nom du DIU). Les autres DIU peuvent être gardés AU MOINS 5 ans. Le cuivre n’est pas éliminé en 5 ans, ce qui fait qu’on a pu suivre plusieurs centaines de femmes (en Angleterre, aux USA), qui portaient leur DIU au cuivre 6, 7, 8 ans sans problème. Autrement dit : il n’est pas urgent de le faire changer.

- Contraception et Hypertension

Suite à des fortes migraines, le médecin généraliste de ma femme a trouvé il y a environ 6 mois qu’elle souffrait d’hypertension et lui prescrivit 4mg par jour d’Attacand.
Ensuite elle s’est rendue chez sa gynécologue, qui lui changea la pilule Mireille par Cérazette (lab Organon)
Depuis lors, elle ne cesse de saigner constamment, ce qui est vraiment gênant surtout lors des rapports sexuels. La gynécologue dit que c’est normal. Moi je ne comprends pas comment on peut saigner pendant des mois et dire que c’est normal.
M.

Effectivement, il n’est pas "normal" (en tout cas, pas tolérable) de saigner en permanence. Il était légitime de donner à votre femme une pilule sans oestrogènes (donc, Cérazette) mais si elle ne la tolère pas, il serait tout aussi justifié de lui proposer une autre contraception (un DIU ou "stérilet", hormonal ou au cuivre) avec laquelle elle n’aura pas ces problèmes.

Quel âge a votre femme ? A-t-elle déjà eu des enfants ? Si elle en a eu au moins un, le médecin ne devrait pas pouvoir lui refuser un DIU. Et elle sera plus tranquille : un DIU au cuivre (le TT 380) peut être gardé 10 ans ; un DIU hormonal (Mirena), 5 ans. C’est plus confortable (et plus efficace) qu’une pilule contraceptive...

Je vous précise que ma femme est âgée de 29 ans et n’a pas d’enfants ni jamais subi d’IVG. Je crois savoir que le choix des pilules microprogestatives est assez restreint mais avec votre expérience pouvez-vous nous en conseiller une qui a moins d’effets secondaires ?
M.

Il n’y a pas de "microprogestative" sans effet secondaire, car ça dépend des femmes.
Votre compagne peut tenter de faire cesser les saignements provoqués par Cérazette en prenant de l’ Ibuprofène (en vente libre sous ce nom en pharmacie) à raison de 2 comprimés à chaque repas pendant 5 jours d’affilée, chaque fois qu’elle se met à saigner. Il est fréquent qu’au bout de 5 ou 6 "cures" de ce genre, les saignements s’espacent suffisamment pour être acceptables.

Si cela ne marche pas, elle peut essayer une autre pilule et voir si cela ne la fait pas saigner. Mais il faut savoir que si elle opte pour Microval ou Milligynon (les deux autres progestatives disponibles) elle sera moins bien protégée qu’avec Cérazette, qui bloque aussi l’ovulation.
Elle peut aussi demander à se faire poser un implant, qui est très efficace, mais qui risque également de la faire saigner (l’ibuprofène peut alors aussi faire cesser les saignements).

Si tout cela ne marche pas, et s’il est indispensable qu’elle ne soit pas enceinte, il y aura une indication légitime à lui proposer un DIU.

- "Oubli" de plusieurs comprimés

J’ai du être hospitalisée pendant plusieurs jours et je n’ai pas pris ma pilule pendant quatre jours, donc depuis vendredi soir, et depuis ce matin mardi j’ai eu des saignements comme des règles.
Le problème, c’est que j ai jeté les comprimes des 4 jours qui sont passés.
Que dois-je faire pour retrouver un cycle normal et surtout ne pas me planter dans la prise des pilules et ne pas tomber enceinte ?
T.

Ce qu’il faut faire c’est :

1° tout de suite recommencer votre pilule (en commençant par le premier comprimé qui vous reste, peu importe). Vos saignements s’arrêteront dans quelques jours.

2° si vous avez des rapports sexuels pendant les 7 jours qui viennent, utilisez des préservatifs (car vous n’êtes pas protégée). Après 7 jours, vous pouvez arrêter d’utiliser des préservatifs

3° quand vous atteindrez la fin de votre plaquette, n’arrêtez pas, mais commencez tout de suite la plaquette suivante, et prenez la jusqu’au bout. Vous allez décaler vos prochaines règles, mais ça n’a pas d’importance.

- Vasectomie réversible : Vasclip

Que pensez-vous de la vasectomie réversible venue des états unis : Vasclip  ?
I.

D’après ce que j’ai lu, la méthode Vasclip (qui n’est plus pratiquée, la société ayant cessé ses activités) était une méthode qui consiste à "clipper" (pincer) les déférents (les canaux par lesquels les spermatozoïdes cheminent entre les testicules et la prostate) plutôt que les couper. On fait la même chose aux femmes qui désirent une stérilisation : on "pince" les trompe plutôt que de les couper. Ceci parce que, si le patient change d’avis, la pose d’une pince est théoriquement plus "réversible" (plus facile à réparer ) que la procédure qui consiste à couper les déférents.

Mais toute méthode par simple « pincement » est susceptible d’être moins efficace qu’une méthode par section franche (les clips, ça peut se défaire) - c’est ce qu’on voit avec les ligatures de trompes par clips : elles donnent parfois des grossesses. Et il n’est pas sûr que ça soit plus réversible (au bout de quelques mois, beaucoup d’hommes fabriquent des anticorps qui détruisent leurs propres spermatozoïdes, car ils ne les évacuent plus... Alors, même si on rétablit le passage des spermatozoïdes, il n’en a plus à émettre.

Alors je serais tenté de vous dire : si un homme désire une stérilisation définitive, il vaut mieux recourir à la méthode par section plutôt qu’à la méthode Vasclip. S’il ne le désire pas vraiment (ou s’il n’est pas sûr), je lui conseillerais de chercher avec sa compagne une méthode contraceptive qui les laisse tranquilles tous les deux. Et ça ne manque pas.

Lire toutes les questions-réponses sur la contraception


Poser des questions sur la contraception : martin_winckler@yahoo.fr


Lire les questions-réponses suivantes


Merci à Violette Moriarty d’avoir préparé cette page.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé