logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche

Voir aussi :

Contraception
- Dix idées reçues sur la contraception
- Tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur l’implant contraceptif
- Tout ce que les femmes doivent savoir pour se faire poser un DIU (" stérilet ")
- J’ai arrêté ma contraception il y a quelques semaines et je ne suis toujours pas enceinte. Que se passe-t-il ?
- La légende du DIU et des anti-inflammatoires
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Diane 35 et ses génériques : le principal risque, c’est la grossesse non désirée...
- Comment s’y retrouver, parmi toutes ces pilules ?
- La pilule : Comment la prendre ? Que faire quand on l’oublie ? (version mise à jour)
- Pilule "Jasmine" : à ne pas utiliser n’importe comment !

Contraception et gynécologie >


Contraception : questions/réponses 09
Article du 28 octobre 2004

Les sujets abordés cette semaine :
- Véracité des informations dispensées sur martinwinckler.com
-  Pose d’un DIU et antécédents de salpingite
- Nausées sous pilule (Holgyeme)
- Mirena et acné
-  Stérilisation définitive par Essure

Poser des questions sur la contraception : martin_winckler@yahoo.fr


Lire les questions-réponses précédentes


Véracité des informations dispensées sur martinwinckler.com

Bonjour et merci pour votre site internet, franchement clair en ce qui concerne la contraception, et c’est ce qui m’intéressait à la base. Cependant, ce n’est pas parce que c’est internet que c’est vrai !!! Et l’on ne sait jamais à quel saint se vouer, car vous dites le contraire de ce que d’autres affirment, mais comment savoir qui a raison ?????
D.

En cherchant des confirmations sur d’autres sites, en particulier scientifiques (il en existe beaucoup en anglais, mais aussi en Français au Québec, en Suisse, en Belgique). Toutes mes affirmations sont vérifiables sur des sites scientifiques.

Notez que certains sites médicaux francophones citent Contraceptions mode d’emploi, ce qu’ils ne feraient pas bien sûr s’ils pensaient que je raconte des bêtises.

Voici quelques sites en français :

- Le Planning Familial de Belgique entretient un site très bien fait.

- Le site de la Fondation suisse pour la santé sexuelle et reproductive est également très intéressant.

Sites internationaux (en anglais et parfois aussi en français)

- Le site de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) donne des informations précieuses (beaucoup d’articles en français)

- Family Health International est une ONG tournée vers les pays en développement qui propose, elle aussi, de nombreuses documents sur " la planification familiale, la santé reproductive, la santé maternelle, les questions de parité des sexes, les maladies sexuellement transmissibles (MST), les infections de l’appareil reproducteur et la prévention et le traitement du VIH/SIDA ". Le tout, en plusieurs langues dont le français. Elle publie une excellente revue trimestrielle, Network, dont on peut consulter les articles en français sur le site.

- La revue scientifique Contraception (Elsevier) dont les résumés sont accessibles gratuitement en ligne

- La revue The Contraception Report, excellente revue en ligne accessible gratuitement Quatre à six fois par an depuis 1998, cette publication claire, intelligible et très bien documentée passe en revue les notions les plus récentes sur la contraception. Elle publie aussi des " Patient Updates ", fiches à l’intention des patients d’une grande sobriété et qui devraient inspirer tous ceux qui travaillent à l’information des usagers. Je la recommande chaudement à tous les praticiens de la planification lisant l’anglais.

- À ceux qui s’intéressent à la contraception dans un cadre plus large, je recommande aussi la revue Population Reports , publiée par l’Université Johns Hopkins (Baltimore, États-Unis). Celle-ci est également accessible sur un site internet qui propose des articles en langue française.
Population Reports

Pose d’un DIU et antécédents de salpingite

Un antécédent de salpingite est-il une contre-indication pour la pose d’un DIU ?
E.

Non, un "antécédent" n’est pas une contre-indication, à partir du moment où la salpingite (infection des trompes) a été soignée par antibiotiques, a guérie et n’a donné aucune récidive. On considère que six mois après une salpingite traitée et guérie sans séquelles, on peut reposer un DIU. J’ai posé beaucoup de DIU à des patientes ayant des antécédents anciens de salpingite. Plus le temps passe sans récidive, et moins cet "antécédent" a d’importance.

Evidemment, si la femme a été enceinte depuis la salpingite, c’est encore plus vrai ! La pose d’un DIU en soi n’est pas susceptible de réveiller ou de faire récidiver une salpingite. C’est la présence d’une bactérie, qui peut la faire récidiver. Et ces bactéries sont transportées par les partenaires sexuels, pas par les DIU. Enfin, la plupart des femmes qui souffrent d’une (1) salpingite dans leur vie n’en refont jamais.

Nausées sous pilule (Holgyeme)

Je prends Holgyeme depuis 1 mois et demi et j’ai des nausées tous les jours. Vous conseillez Minidril mais j’ai lu qu’elle avait aussi de nombreux effets secondaires et surtout que les femmes qui la prenaient longtemps avaient beaucoup de mal à avoir des enfants.
Quant à Varnoline et Cilest, sur la notice, les effets indésirables sont exactement les mêmes que pour Holgyeme : y a t-il quand même une différence ?
Si mon médecin me prescrit Varnoline, Cilest, ou Minidril avec interruption de 7 jours, est-ce que je peux la prendre tous les jours sans interruption, sans tenir compte du nombre de comprimés ?
M. 

Les nausées sous pilule sont un phénomène fréquent, mais très variable selon les femmes et les marques de pilules. Je conseille Minidril parce que les effets secondaires sont connus et peu nombreux, et statistiquement moins nombreux et moins sérieux qu’avec Holgyème ou Diane. D’un point de vue général, les pilules les plus anciennes sont les plus sûres : on ne verra plus apparaître d’effet secondaire nouveau et rare, ce qui n’est pas le cas des plus récentes...

Aucune pilule "n’empêche d’avoir des enfants", car les pilules ne font que bloquer l’ovulation... comme le fait la grossesse (et je n’ai jamais entendu dire que la grossesse empêchait d’avoir des enfants...) Les femmes qui ont des difficultés à être enceintes après pilule sont celles qui en auraient eu de toute manière... mais ne le savaient pas car elles ont commencé à prendre la pilule très jeunes, avant de chercher à être enceintes.

Quelle que soit la pilule que vous prenez, si elle est "monophasique" (si tous les comprimés sont de la même couleur), vous pouvez parfaitement la prendre sans interruption, plusieurs mois d’affilée. Si elle est biphasique (2 couleurs) ou triphasiques (3 couleurs), il vaut mieux arrêter 4 jours entre deux plaquettes, ce qui permet d’augmenter l’effet contraceptif (4 jours, c’est plus sûr que 7) mais d’éviter un "spotting" (saignement prolongé qui commence au début de la plaquette suivante).

Mirena et acné

J’ai un stérilet Mirena depuis le mois de février 2004 (accouchement en septembre 2003). Aucun problème, peu ou pas de douleurs, plus de règles ce qui m’arrange puisque je fais pas mal de sport. Cependant, je constate avec horreur depuis 3 mois maintenant, des poussées d’acné. Je n’ai jamais réellement eu d’acné étant adolescente et je vois maintenant arriver chaque matin, de nouveaux boutons indésirables. Après avoir dépensé des fortunes en produits, je me suis dit que ce ne pouvait être dû qu’à mon stérilet. Elément confirmé par mon gyné qui, comme solution, vient de me prescrire, en plus, Diane-35 ! Je pourrais donc prendre une pilule et garder mon stérilet (ce qui est cool car pas de stress d’oubli puisque je suis de toute façon protégée). Cependant, je n’ai jamais entendu cette possibilité et je ne trouve aucune documentation là-dessus. Comme vous me semblez, de loin, le plus compétent en la matière, je me permets de vous demander si c’est bien prudent de faire cela ! Ma consultation n’a duré que 5 min (le temps d’écrire Diane-35 sur une ordonnance !). Mon gyné m’a juste dit que j’aurais peut-être des saignements et qu’alors il faudrait choisir entre la pilule ou le stérilet mais il m’a d’abord dit de tenter le coup 1 mois !
Qu’en pensez-vous ? N’y a-t-il pas d’autres effets secondaires ?
MC.

Effectivement, les hormones contenues dans le Mirena peuvent entraîner des poussées d’acné pendant les 6 à 12 premiers mois du port du DIU. Avez-vous reçu un traitement spécifique de l’acné (traitement qui serait temporaire), je veux dire un traitement prescrit par un dermatologue ?

Je ne comprends pas bien, en revanche, pourquoi votre gynéco a trouvé utile de vous RAJOUTER Diane 35... Car effectivement, il serait ridicule de vous faire subir des effets secondaires (saignements ou autres) à cause de Diane 35 et il n’est pas du tout logique de "rajouter" des hormones à une contraception hormonale...
L’affirmation selon laquelle il faut "choisir entre la pilule et le DIU" est plutôt... légère.

Si un traitement spécifique de l’acné (il y en a beaucoup) et quelques mois de patience (dans mon expérience, ça s’arrange pratiquement toujours) ne suffisent pas à régler le problème, vous pouvez parfaitement opter alors pour un DIU au cuivre, avec lequel vous aurez certes des règles, mais pas d’acné,
et dont l’efficacité est aussi bonne que celle du Mirena.

Si vous étiez amenée à faire changer votre DIU, s’il vous plaît, insistez pour que le gynéco le remplace par un DIU au cuivre (le TT 380 ou TcU 380, qui a du cuivre sur la branche verticale ET les branches horizontales, est le plus efficace), et qu’il fasse les deux gestes (enlever le Mirena, poser le TT 380) AU COURS D’UNE SEULE ET MEME CONSULTATION. Il n’y a en effet aucune raison de procéder autrement, votre tranquillité contraceptive est à ce prix.

Stérilisation définitive par Essure

Je vous envoie ce message pour avoir votre avis sur la nouvelle contraception Essure (infos trouvée sur une revue féminine puis sur le site http://www.essure.ch) Je devrais dire stérilisation définitive plutôt mais si c’est un choix , pourquoi pas ?
J’ai 41 ans et j’utilise Microval depuis quelques années. Mes problèmes circulatoires ne s’améliorent pas et les stérilets ne veulent pas de moi !
Si vous avez des infos sur Essure, merci de me les transmettre.
F.

Si vous désirez une stérilisation (Essure est une méthode non agressive de stérilisation tubaire - des trompes) ce peut être un choix, et la loi vous y autorise, depuis 2001 en France, puisque la demande de stérilisation est désormais légale. La seule (et principale) difficulté sera de trouver un centre qui pratique cette méthode qui n’existe que depuis peu de temps hors de France.

Et compte tenu du peu d’enthousiasme des gynécologues français, vous risquez d’avoir du mal à en trouver un. Cela étant, ça ne veut pas dire qu’ils n’existent pas. la méthode Essure, d’après ce que je crois savoir, est proposée à l’hôpital de la Timone, à Marseille. J’imagine que d’autres centres en France finiront peu à peu par la proposer.

Par ailleurs, si vous êtes sous Microval depuis longtemps, vous pourriez vous faire poser un implant (Implanon) qui contient exactement la même chose mais qui vous éviterait d’avoir à prendre un comprimé quotidien...

Lire toutes les questions-réponses sur la contraception


Pour poser des questions sur la contraception :
martin_winckler@yahoo.fr


Poser des questions sur la contraception : martin_winckler@yahoo.fr


Lire les questions-réponses suivantes


Merci à Violette Moriarty d’avoir préparé cette page.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé