logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


IMPORTANT : Je ne REPONDS PLUS aux questions sur la contraception, la sexualité, la grossesse, les règles...
Courriers et contributions >


Déménagement de l’Hôtel-Dieu : le point de vue d’un avocat
Article du 17 septembre 2004

"Eolas", qui est avocat, a réagi à l’édito de Dinah Vernant : " Comment on fait passer le confort des malades après celui des avocats ". Voici notre échange de courrier. Ce n’est que le premier, j’espère.
MW

Je suis avocat et un lecteur habituel de votre site web.
J’ai été quelque peu surpris du contenu de l’article de votre consoeur DINAH VERNANT, et, tenant moi même un blog sur la justice, le droit, et ma profession, je lui ai répondu par une note dont vous trouverez un lien ci-dessous.

Lire la réaction d’Eolas sur son blog

Je tenais à vous en informer afin que le cas échéant vous lui signaliez cette réponse, par correction.
Loin de moi l’idée de vouloir déclencher une guerre entre gens de justice et gens du droit, dont les rapports sont assez tendus comme ça avec le développement de la responsabilité médicale, mais certains propos désobligeants pour ma profession m’ont fait réagir...

Eolas
Consulter le blog d’Eolas


Cher Eolas
Le site est un site d’échange et de débats. Je suis heureux que vous ayez réagi, et je vais mettre le lien vers votre blog sur la même page que l’article de Dinah Vernant. Avec cette interrogation :

si les avocats ne sont pour rien (ce que je veux bien croire) dans la menace de fermeture de l’Hôtel-Dieu et de St Vincent de Paul, peuvent-ils pour autant se contenter de dire : "L’AP a déjà pris sa décision" et s’en laver les mains ? Je crois, personnellement, que fermer ces hôpitaux sera catastrophique pour TOUTE la population parisienne. Si j’étais avocat, je pense que j’irai m’associer à la protestation des soignants. Afin, justement, de poser qu’il y a des services dont l’existence au centre de Paris est prioritaire.

Ce ne serait pas dire que le Palais de Justice n’est pas important. Ce serait dire qu’un hôpital au centre de Paris accueille et rend service à une population plus importante, sur des problèmes plus urgents, que le Palais de justice.

Je ne suis pas avocat, mais je me demande si la solidarité qui devrait exister vis-à-vis de l’ensemble des citoyens, quel que soit notre profession, ne devrait pas passer avant les intérêts apparents de chaque service public, séparément. Car la question, en l’occurrence, est celle-là : qu’est-ce qui est prioritaire, en termes humains et techniques ? un palais de justice, ou un hôpital ? Et est-ce que les avocats se sont prononcés sur ce point précis ?

J’aimerais que vous me donniez votre sentiment, et bien sûr je le posterai sur le site. Une juriste - qui n’est pas avocat - intervient déjà sur ces pages, c’est dire que votre point de vue serait le bienvenu.
Amitiés
Martin W.



IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé