logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


Juste après dresseuse d’ours - par Jaddo

Voir aussi :

Politique et citoyenneté
- L’usage de la parole - politique du « Winckler’s Webzine »
- Si cet enfant avait été entendu, la face du monde aurait été changée !
- Plaidoyer pour une autre radiologie
- L’avenir menaçant de l’industrie pharmaceutique
- Sélection des étudiants en médecine : comparaison entre France et Québec
- Quand l’éducation nationale fabrique des handicapés…
- "Ce n’est pas le DIU qui perfore, c’est le médecin !" (et certains médecins mériteraient un procès...)
- Réflexion sur l’euthanasie en France : de Jacques Ricot au Comité national d’Ethique
- Violence en « prime time »
- Les hommes et les femmes : des sites et des réflexions

Santé
- Tout ce qu’il faut savoir (ou presque) sur l’implant contraceptif
- Je n’ai pas (encore) d’enfant. Puis-je utiliser un DIU ("stérilet") ?
- Qu’est-ce qu’un patient "responsable" ? Qu’est-ce qu’un soignant respectueux ?
- Humbles réflexions d’un médecin généraliste sur l’IVG
- Pour prendre la pilule, examen gynécologique, examen des seins et prise de sang ne sont pas nécessaires...
- Santé : la fin du modèle français
- Que "vaut" une IVG ?
- "La santé en questions", une collection pour tous
- Une maladie méconnue : le trouble dysphorique du lundi matin (TDLM)
- "Je viens encore bêtement de faire perdre 800€ à la sécu pour une connerie"

Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... > La médecine, les patients, les soignants >


Dossier médical informatisé : appel de la Ligue des Droits de l’Homme
Article du 23 juillet 2004

Le bon sens voudrait que chaque citoyen reste maître du partage des informations qui le concernent sans être pénalisé ou fliqué. Ce n’est pourtant pas le propos du dossier médical informatisé...


Appel de la Ligue des Droits de l’Homme

Dans le cadre du projet de loi relatif à l’assurance maladie actuellement soumis au Parlement, le gouvernement prévoit la mise en place d ?un dossier médical personnel, unique, à visée exhaustive, informatisé et accessible par des moyens électroniques. Le dossier de chaque assuré serait identifié au moyen d ?un numéro dérivé du numéro de sécurité sociale. L ?accès à ce dossier de tous les praticiens de santé consultés par le patient conditionnerait le remboursement des actes et prestations.

Les soussignés considèrent que le schéma de dossier médical personnel tel qu ?il figure dans le projet de loi :

- porte atteinte à la relation de confiance et à la confidentialité qui régit le colloque singulier médecin-malade, sans qu ?il soit prouvé qu ?il contribue efficacement à la promotion de soins de qualité,

- sera la plupart du temps inexploitable sur le plan médical dans une visée de continuité des soins,

- risque d ?être très coûteux pour des économies attendues aléatoires,

- est dangereux pour les droits fondamentaux et les libertés individuelles, en tendant à constituer un véritable ? casier sanitaire ? : non seulement il retracera un historique du parcours de santé, mais l ?usage d ?un identifiant dérivé du numéro de sécu rendra possible le rapprochement des données de santé avec d ?autres données personnelles du patient,

- constitue une mesure inéquitable et injuste pour les citoyens, du fait de l ?obligation de présenter le dossier médical personnel à chaque praticien de santé sous peine de non-remboursement total ou partiel des actes : seuls les plus aisés financièrement pourront s ?en libérer s ?ils le souhaitent.

Aussi, convaincus que les progrès des technologies de l ?information et de la communication peuvent être utilisés au bénéfice des personnes, mais que cela suppose, en lieu et place d ?une exhaustivité hypothétique et d ?une transparence absolue du dossier médical, des échanges d ?information contextualisés en rapport avec les circonstances du soin, les sous-signés estiment que le dossier médical informatisé doit être réalisé dans le respect des droits fondamentaux des personnes. Cela implique de :

- supprimer toute disposition qui conditionne le remboursement des actes et prestations à la présentation obligatoire du dossier ;

- renoncer à identifier le dossier médical par un numéro dérivé du numéro de sécurité sociale ;

- promouvoir un dispositif où le dossier médical informatisé correspond à des sous-dossiers distincts, par exemple en fonction des différents professionnels ou établissements interlocuteurs du patient ;

- établir des règles pour gérer ces sous-dossiers et faciliter la communication entre professionnels de santé, selon des droits d ?accès et des échanges électroniques d ?information respectant les volontés de chaque patient ; des dispositions particulières peuvent être prévues pour les situations d ?urgence médicale.

Signatures à envoyer à la Ligue des droits de l ?Homme - service communication :
138 rue Marcadet 75018 Paris,
Fax : 01 42 55 51 21
Tél : 01 56 55 51 00.
E-mail : communication@ldh-france.org,

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé