logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


L’éthique dans les séries télé : une émission radio hebdomadaire en ligne sur Radio Créum

Contes à rêver debout, sur ARTE Radio

Contes inédits lus par l’auteur


L’esprit d’escalier, sur Arte Radio

Chroniques de Mona Chollet


Voir aussi :

Littérature
- Soutenons les libraires
- Les Cahiers Marcoeur - Un roman complet inédit en 54 épisodes
- "Spectacle Permanent"
- Les médecins de ma vie
- Station debout
- Quel homme du XVIIIème siècle fut inventeur, homme d’état, diplomate, imprimeur et homme de presse, philosophe, météorologiste et humoriste ?
- Que s’est-il passé le 18 Septembre 1931 ? (Histoire de Tchang Tchong-Jen)
- Combien y a-t-il de versions des dix commandements ?
- Qui a peur de réformer l’orthographe ?
- Les Médecins et le Crime

Radio et télévision > ARTE Radio >


"Délivres*"...
Article du 17 janvier 2004

(Ce court texte a été publié en dernière page du "Petit Journal de P.O.L", en 1992)

Ceux qu’on a toujours refusé de lire pendant l’adolescence et qui vous saisissent à l’âge adulte

Ceux qu’on a adorés et qui ont vieilli

Ceux dont on a tout oublié, si ce n’est qu’on les a lus allongé sur le lit en écoutant Rhapsody in Blue

Ceux qu’on a gardés pendant des années et qu’on ne retrouve plus le jour où on veut remettre la main dessus

Ceux qu’on n’a jamais prêtés et c’est pas demain la veille

Ceux qu’on ne nous a jamais rendus

Ceux dont on est le seul à connaître l’existence, au point qu’on se demande si on ne les a pas rêvés

Ceux qui sont tombés en morceaux la première fois qu’on les a ouverts

Ceux qu’on aperçoit dans le train entre les mains d’une voyageuse

Ceux autour desquels on tourne pendant des semaines

Ceux qui n’étaient plus au catalogue depuis longtemps

Ceux sur lesquels on jette un regard mitigé d’envie et de mépris

Ceux qui sont écrits en français-mal-traduit-de-l’anglais

Ceux qui portent des bandes rouges plus grande que l’écharpe du maire

Ceux qui ne font aucun bruit

Ceux des gens qu’on connaît et qu’on aime bien

Ceux des gens qu’on ne connaît pas et qu’on abhorre (et inversement)

Ceux qu’on garde - pour plus tard- en pile sur la table de chevet

Ceux qu’on aurait bien voulu écrire mais un autre a eu l’idée avant

Ceux qui n’en sont pas encore

Ceux qui sont magnifiques dans la tête et paraissent dérisoires une fois sur le papier

Ceux qu’on a envie de déchirer, de brûler, de détruire - mais qui ne vous lâchent pas

Ceux qu’on a entassés dans un carton spécial et qu’on ressort pour les ranger sur les étagères du haut

Ceux qu’on planque tout en bas, ou tout au fond

Ceux qu’on laisse au fond du carton

Ceux qu’on a laissés derrière soi en partant.

* Délivre, n.m. Méd. (Vieilli.) : Le placeta et les membranes foetales expulsées après la sortie du foetus.

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé