logo Winckler’s Webzine
Le site personnel de Martin Winckler
logo

 Sommaire | Edito | In italiano | Courriers et contributions | Contraception et gynécologie | Radio et télévision | Lectures | Mes Bouquins | Les médecins, les patients, et tout ce qui s’ensuit... | WebTV | Être un(e) adulte autiste...
Recherche


En souvenir d’André

"Chevaliers des touches" - un blog pour écrivants

Un blog où l’on parle cuisine de l’écriture. Papiers, ciseaux, stylos, claviers. MW

Vous y trouverez : des textes de MW sur son métier d’écrivain, des propositions d’exercices d’écriture et les textes et commentaires des participants au blog.


Martin Winckler - P.O.L Editeur

Les ouvrages de Martin Winckler chez P.O.L : La Vacation, La Maladie de Sachs, Légendes, Plumes d’Ange, Les Trois Médecins, Histoires en l’air, Le Chœur des femmes, En souvenir d’André


Voir aussi :

A la Une
- Dix idées reçues sur la contraception
- Les DIU ("stérilets") provoquent-ils des GEU (grossesses extra-utérines) ? Mise au point.
- Pilule, cancer, tabac et âge des utilisatrices - quels sont les risques, exactement ?
- Femmes, genre et santé (brouillon de la conférence)
- Pour un annuaire national des praticien.ne.s français.es pratiquant des stérilisations conformément à la loi
- Tout ce que les femmes doivent savoir pour se faire poser un DIU (" stérilet ")
- Refus de contraception : un témoignage de conséquences graves
- Le refus de contraception est un acte criminel !
- Une jeune femme peut choisir un DIU comme premier contraceptif !
- Ma cataracte

Edito >


35 ans après la loi Veil, l’accès à l’IVG est menacé en France
par Selina Kyle
Article du 5 décembre 2011

Je reproduis ici un article de Sélina Kyle, animatrice par ailleurs du site "Déchaînées
". J’invite les internautes à lire la suite du texte sur son site d’origine, ainsi que ses autres texte. Son blog et son site sont des lieux d’expression importants sur la liberté des femmes et abordent de front les questions qui se posent en permanence à ce sujet. MW


35 ans après la loi Veil
La situation est préoccupante en matière d’avortement...

Des centres IVG ferment, les médecins sont de moins en moins nombreux à accepter d’en pratiquer (les anciens "militants" partent à la retraite), leur corporation s’oppose par ailleurs à ce que les sages-femmes puissent assumer ce rôle (et parmi elles, certaines évoquent aussi une opposition de principe à exécuter cet acte). Obtenir un rendez-vous pour une interruption volontaire de grossesse est pour bon nombre de femmes un véritable parcours du combattant. Et quand on n’est plus dans les délais légaux (12 semaines de grossesse), que faire ? On constate une augmentation du nombre de femmes qui vont avorter à l’étranger, là où les délais légaux sont plus longs (souvent aux Pays-Bas, en Espagne ou en Angleterre). Entre 5000 et 6000 femmes seraient concernées chaque année.

Et pour les autres ? Celles qui n’ont pas les moyens de se payer le déplacement ? Celles qui ont peur que ça se sache (notamment les mineures) ? Toutes celles qui sont désespérées de ne pas trouver de solution près de chez elles ?

Verra-t-on bientôt ressurgir les bonnes vieilles méthodes du passé et leur lot de cadavres pour n’avoir pas souhaité poursuivre une grossesse ? Les aiguilles à tricoter ? Les tringles à rideaux ? Les injections vaginales de vinaigre ? De savon ? Les tisanes de "sorcière" (un petit cocktail d’absinthe et d’arsenic, qui sait, ça pourrait marcher...) ? Les coups dans le ventre ? Bref, refaire comme mémé ?

Lire la suite sur le blog de Sélina Kyle

IMPRIMER
Imprimer


RSS - Plan du site  - Site conçu avec SPIP  - Espace Privé